Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Du Lido à San Servolo

« Les îles de la laguneLe Lido, c’est la plage de Venise, une langue de terre qui barre l’Adriatique juste en face de la ville. L’atmosphère y est totalement différente, et cela ne tient pas seulement au fait qu’on y retrouve les voitures ! Une longue avenue parcourt toute sa longueur, bordée de très chics maisons Liberty et de grands hôtels, de cafés et de jardins. Au Lido, on tourne délibérément le dos à Venise, pour regarder ver

Les îles de la lagune

Le Lido, c’est la plage de Venise, une langue de terre qui barre l’Adriatique juste en face de la ville. L’atmosphère y est totalement différente, et cela ne tient pas seulement au fait qu’on y retrouve les voitures ! Une longue avenue parcourt toute sa longueur, bordée de très chics maisons Liberty et de grands hôtels, de cafés et de jardins. Au Lido, on tourne délibérément le dos à Venise, pour regarder vers la mer et les plages. Parlons-en des plages ! Elles sont équipées de drôles de cabines de toile rayée qui protègent les baigneurs du vent mais le sable n’y est pas vraiment doré, et la mer Adriatique est parfois plus grise que bleue ! L’été, le Lido est pris d’assaut et l’ambiance est populaire et joyeuse. On s’attarde aux terrasses tard le soir, on se promène sous les arbres, on va au casino. De là, on aperçoit les cyprès de l’île de San Michele, le calme cimetière de Venise, et, plus loin encore, la masse verte des jardins du Vignole. A Murano, l’île des verriers, et à Burano, celle des dentellières, on peut préférer des visites plus discrètes. Celle de San Servolo, par exemple, où l’on se rend avec le traghetto qui part de San Zaccaria. Cette toute petite île accueille des étudiants et des artisans du monde entier qui apprennent à restaurer les oeuvres d’art. On y visite l’ancienne pharmacie et la bibliothèque, on se promène dans les délicieux jardins plantés de pins d’Alep que le vent a incliné parfois jusqu’au sol.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique