Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Dans le centre historique

Mise en scène baroque

Promu par la papauté au XVIe siècle, le mouvement baroque n’a pas seulement laissé des chefs-d’oeuvre ; il a transformé Rome tout entière en scène de théâtre où styles et époques s’entremêlent et se dévoilent par surprise. On change de décor et de siècle en quelques enjambées, comme en passant du palais du Quirinal, monumental, à la fontaine de Trevi, cernée de petites ruelles. Ce spectacle atteint son apogée dans le centre historique : palais Renaissance (l’Altemps, le Farnese…) ; monuments antiques, en particulier le Panthéon, célèbre pour son incroyable coupole ; et, bien sûr, splendeurs baroques, à commencer par l’église Saint-Ignace-de-Loyola, dont les stupéfiants plafonds peints en trompe-l’oeil aspirent littéralement le regard, ou la place Navone, qui offre un étonnant face-à-face aux deux grands rivaux de l’époque, Le Bernin, qui y érigea la fontaine des Quatre-Fleuves, et Borromini, qui y construisit l’église Sainte-Agnès. De ce dernier, il ne faut pas manquer non plus une petite merveille peu connue des touristes : au fond de la cour du palais Spada, une allée de colonnes en perspective trompeuse. Bluffant !

À voir, à faire

Chez Intermèdes, expo Giovanni Bellini : séjour 3 jours/2 nuits (du 7 au 9/11) incluant l’entrée à l’expo dans les écuries du Quirinal.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique