Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Costa Brava, plus loin que le béton

Au-delà de ses stations bétonnées, la Costa Brava dévoile des charmes insoupçonnés : une côte sauvage, des jardins luxuriants et un patrimoine riche. A découvrir cet été pour profiter des événements qui marquent le centenaire de Dali, l’enfant du pays.

Touché par la Costa Brava. A l’image du slogan de l’Office espagnol du tourisme (Touché par l’Espagne) décliné dans les magazines, ce petit morceau de côte qui court de la frontière française jusqu’à la station balnéaire de Blanès a de quoi faire chavirer les coeurs. Il y a le soleil, des plages et des criques à perte de vue, la cité médiévale de Pals, d’adorables ports de pêche, quelques monastères perdus dans la montagne, deux parcs naturels – Cap de Creus et marais de l’Emporda – et de superbes jardins plongeant vers la mer. Bien sûr, il y a aussi les verrues bétonnées de Rosas, Empuriabrava et Lloret de Mar. Mais leur architecture s’oublie vite lorsqu’on profite, le soir, de leurs terrasses animées sur le front de mer et de la fiesta espagnole !

Cette année plus que jamais, la Costa Brava est à l’honneur : le 11 mai 2004, Salvador Dali aurait eu 100 ans et l’Espagne fête son artiste surréaliste en organisant de nombreuses expositions, de Figueras à Gérone, de Cadaquès à Barcelone. Si cet événement Dali 2004 est largement relayé par les médias, il reste très discret dans les brochures des voyagistes qui se contentent de quelques lignes de présentation. Seul Selectour, via le voyagiste Mundicolor, propose un forfait Spécial Dali de 4 j/3 n à Figueras et Barcelone.

Pas d’euphorie, donc, pour cet été. Une grande partie de la profession s’attend même à un léger recul des touristes français sur l’ensemble des côtes espagnoles, sans doute dû à un coût de la vie qui s’envole d’année en année. Phénomène amplificateur, le Club Med a retiré son village de Cadaquès de la vente car il ne semblait plus répondre au niveau de qualité prôné par le TO. Les autres voyagistes misent surtout sur le balnéaire. Ils profitent des rénovations entreprises depuis quelques années dans un parc hôtelier vieillissant et s’engagent sur les nouveaux établissements 4b pour proposer un hébergement d’aussi bonne qualité qu’en Andalousie, la grande concurrente.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique