Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Carnet de voyage : 6 choses à faire à La Réunion

Si la fin de l’année 2018 à La Réunion a été marquée par les manifestations des Gilets jaunes, la destination reprend doucement des couleurs. Nous l’avons explorée pour vous donner des bonnes raisons de croire en sa capacité de rebond.

La fin de l’année 2018 à La Réunion a été particulièrement marquée par les manifestations des Gilets jaunes, gâchant les vacances de nombreux voyageurs et entachant les chiffres historiques du premier semestre (+ 11 % de fréquentation). En ce début d’année, la destination reprend doucement des couleurs. Et le marché métropolitain, conquis par ses atouts (+ 15 % l’an dernier) devrait continuer à être sensible au dynamisme de l’île. Car si la diversité de son offre loisirs, véritable terrain de jeu naturel, n’est plus à démontrer, sa principale faiblesse résidait dans la qualité inégale de l’hébergement. Désormais, La Réunion prend le virage d’une hôtellerie plus haut de gamme, autorisant notamment des circuits ou autotours en version très confortable et diversifiée : chambres d’hôtes soignées, résidences connectées et hôtel misant sur le design, une nouveauté. D’autres ouvertures devraient suivre d’ici deux ans à Saint-Denis, Salazie… Autre évidence, on mange bien à La Réunion, et du « piknik » à l’adresse gastronomique, impossible de rester sur sa faim. L’unanimité se fait aussi autour de l’accueil sincèrement gentil et ouvert. Enfin, pourquoi ne pas valoriser cette destination, certes pour ses cirques, ses randonnées, sa faune et sa flore, mais aussi pour son océan Indien : car si requins il y a, les accidents ont toujours été le fait d’imprudences. Il serait dommage de se priver de baignades sans risque dans le lagon et à condition d’être encadrés, de plongées, de nage à proximité des dauphins et, en saison, de l’observation des baleines.

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique