Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Beau fixe pour Austral Lagons

Le spécialiste des voyages sur mesure dans les îles lointaines terminera l’exercice 2005 bien au-delà de ses espérances, et passe à l’offensive sur l’île Maurice.

Petit TO devenu grand, Austral Lagons connaît depuis 2002, date de la fusion des deux marques Austral et Lagons, une croissance exponentielle : +12,5 % en 2003, +39 % en 2004 et sans doute encore +35 % cette année ! L’exercice 2005, qui s’achèvera le 31 décembre, a en effet plus que tenu ses promesses, puisque les 25 ME budgétés étaient déjà atteints fin septembre. Le rachat de Bleus, un autre spécialiste des îles, au printemps dernier, s’avère donc une bonne opération, se félicite Hélion de Villeneuve, DG d’Austral Lagons.

Loin de la folie des grandeurs

Certes, la marque Bleus n’a pas été conservée mais Austral a récupéré son savoir-faire, sur l’océan Indien en particulier, et bénéficié de ses référencements, notamment dans le réseau Tourcom. Nous avons largement amorti, en quatre mois, le coût de cette acquisition. Ce qui ne veut pas dire qu’Austral a désormais la folie des grandeurs. Nous ne souhaitons pas grossir trop, afin de conserver intact notre approche pointue des destinations. Pas question non plus de se diversifier à tout-va, la stratégie étant de conserver ou d’occuper le leadership sur les destinations fétiches déjà en portefeuille : Polynésie (3 200 clients), Seychelles (2 600), Caraïbes (1 900) et île Maurice (1 900).

C’est sur ce dernier axe qu’Austral Lagons met un gros coup d’accélérateur cet hiver. Grâce au rachat de Bleus, le TO a doublé de volume et, du coup, augmenté ses stocks aériens (engagements fermes auprès d’Air Mauritius) et hôteliers (les hôtels Beachcomber font leur entrée dans la sélection). Cette offre renforcée s’accompagne d’efforts tarifaires, même si le positionnement reste résolument haut de gamme. De quoi se prémunir contre une éventuelle ouverture plus large de la destination (avec l’arrivée possible de Corsair) et se fixer un objectif de progression réaliste de 40 % (Maurice ne représente encore que 12 % de l’activité du TO). Austral transpose également à Maurice ses astuces de production, qui font déjà recette en Polynésie. Ainsi, les excursions sont présentées en détail en brochure, tout comme les Spas, réservables dès l’inscription (et donc commissionnés).

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique