Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

AS Voyages, à la recherche du modèle multicanal

Du 2 au 5 décembre, le congrès d’AS Voyages, organisé à Malte par STI Voyages, s’est efforcé de mesurer le chemin parcouru depuis un an et celui qui se présentera en 2011, marqué par le développement du multicanal.

«Quand deux bons associés s’unissent, la pâte rencontre le levain. » En faisant débuter son discours d’ouverture du premier congrès d’AS Voyages par ce proverbe maltais, François-Xavier De Boüard, coprésident d’AS Voyages, a donné matière à réflexion aux 700 participants. Un an après le congrès de Séville, l’heure n’était pas aux bilans mais encore et toujours aux « Mutations et ambitions », thème choisi pour ce congrès. Entre la présentation des nouveaux outils technologiques dédiés au multicanal et le quarantième anniversaire de Selectour, Jean-Pierre Mas et François-Xavier De Boüard ont parfois dû faire le grand écart entre souvenir et avenir. « Il ne peut y avoir d’avenir sans racines profondes », a régulièrement rappelé Jean-Pierre Mas au cours de ses interventions. Avec une hausse de 17 % du nombre de ses adhérents, AS Voyages rappelle, à bon entendeur, son statut de leader de la distribution en France, avec 1 350 points de vente. Un chiffre qui frisera les 1 400 début 2011 avec l’arrivée d’une quarantaine d’Ambassades Fram, « qui rejoindront, sur une base volontaire, la coopérative AS Voyages et conserveront leur enseigne », a annoncé François-Xavier De Boüard. Elles bénéficieront des outils technologiques présentés lors du congrès, qui alimenteront « la mutation » du réseau.

UNE STRATÉGIE INTERNET RENFORCÉE

Ces outils sont incarnés par la nouvelle offre globale, présentés aux adhérents, incités à les adopter. Rejoignant le moteur multi-TO de forfaits séjours BtoB et BtoC H2.O déjà en place, qui rassemble 28 voyagistes, le portail hôtelier Koedia centralise désormais l’offre des cinq centrales de réservation hôtelière référencées par le réseau (hors Expedia pour le moment). Déjà utilisée par d’autres réseaux, Koedia devient le portail unique de recherche d’hébergements, attisant davantage encore la concurrence entre les centrales de réservation, au risque de rapidement éliminer celles ne remontant pas les meilleurs résultats. Pour la partie transports, AS Voyages a présenté un nouveau produit baptisé Tactic, moteur de recherche pour les sites grand public permettant un affichage combiné train + avion, fourni par Amadeus. « Nous sommes les premiers et les seuls à disposer d’une telle offre », s’est félicité Jean-Pierre Mas. Seul le portail Selectour.com proposait jusqu’à présent un affichage combiné train-avion, avec un moteur fourni par Sabre et Applicatour. C’est donc désormais celui d’Amadeus, e-retail, qui équipera les deux sites nationaux des réseaux. Ce changement n’empêchera pas les agences utilisatrices de Sabre de continuer à avoir recours aux solutions de son choix. Enfin, la stratégie Internet mise en place par le réseau pour créer du trafic dans les agences des adhérents s’enrichit. En plus des sites nationaux Afatvoyages.fr et Selectour.com et des sites agences, un outil d’e-mailing, baptisé R’Mess, est proposé. Première brique d’un CRM, il permettra aux agences de bénéficier de campagnes lancées par le siège.

DE NOUVELLES OFFRES POUR LES AGENCES

« Les e-mails sont personnalisés au nom de l’agence et renvoient vers le produit mis en valeur directement sur le site de l’agence », explique Antoine Audbourg, directeur marketing du réseau. À condition que l’agence partage sa base de contacts et que ceux-ci disposent d’une adresse de courrier électronique utilisable, ce qui est souvent loin d’être le cas. L’agence ne perdra pas le fil de son client et obtiendra en retour un rapport d’activité détaillé. Les sites Web des agences bénéficieront de deux nouvelles offres, pour répondre à la double demande de simplicité technique de la part des adhérents. Ils pourront choisir entre un microsite, entièrement paramétré, au tarif de 50 E mensuel, ou un minisite, l’agence prenant alors en charge la gestion du contenu, de la mise en page et des offres, au tarif de 100 E par mois. La stratégie multicanal du réseau se décline aussi sur le volet affaires. Déjà présentés lors des dernières forces de ventes affaires du réseau, les outils Afat Pro et Selectour Pro constituent la solution pour répondre aux besoins du marché TPE, PME et PMI. « Nous atteignons 80 % de taux d’utilisation de notre self booking tool KDS, il nous fallait un SBT light qui s’adapte facilement à cette clientèle de PME », explique Philippe de Saint-Victor, directeur général d’AS Voyages. L’autre nouveauté annoncée lors de la séance plénière est la création d’une salle des marchés, pour le support et la gestion des tarifs aériens. Opérationnelle à partir du 3 janvier 2011, elle sera installée au siège du réseau, à Paris et composée de cinq personnes, dont quatre issues des équipes du partenaire American Express Voyages d’Affaires. Jusqu’à présent, AS Voyages partageait la salle de marchés d’Amex, sur la base d’un contrat qui expire le 31 décembre.

EN QUÊTE D’ALLIANCES EUROPÉENNES

Avec un congrès marqué par la thématique du voyage d’affaires, le tourisme n’a été évoqué que par intermittence. Après avoir rappelé l’importance du Top 14, qui couvre 58 % des ventes tourisme du réseau, les coprésidents de la coopérative ont aussitôt annoncé l’ouverture de deux autres chantiers pour 2011 : une réflexion sur la création d’une production tour-opérating propre au réseau et la recherche d’alliances à l’échelle européenne. « Nous présenterons le sujet de la production au conseil d’administration en 2011, il est impossible de ne pas considérer cette hypothèse, alors que nos principaux concurrents distributeurs sont aussi producteurs », a expliqué Jean-Pierre Mas, lors du discours de clôture. Une intention à relier avec l’autre projet du réseau, celui de nouer des alliances en Espagne, en Italie et en Allemagne. Globalia, déjà partenaire de Selectour dans l’Alliance T il y a plusieurs années, est pressenti pour partager cette perspective. Au-delà du volet distribution, le projet européen pourra, à coup sûr, permettre de sécuriser les composants hôteliers, aériens et terrestres d’une production tour-opérating d’AS Voyages. Dans le projet à trois ans du réseau, la première phase vient de se conclure. Reste à assurer la croissance du nouvel ensemble.

La première phase du projet à trois ans vient de se conclure. Reste à assurer la croissance de l’ensemble

%%HORSTEXTE:1%%