Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Transport : Jacques Damas prend la direction d’Eurostar

La SNCF a annoncé la nomination de Jacques Damas, une figure du groupe, à la tête de la compagnie transmanche Eurostar.

Le conseil d’administration d’Eurostar a nommé son nouveau directeur général, Jacques Damas. Cette nomination intervient après la démission de Mike Cooper, retourné fin août chez Arriva, la filiale de la Deutsche Bahn.

Né en 1957, Jacques Damas est diplômé de l’Ecole de Centrale Paris. Entré en 1982 dans le groupe SNCF, il débute comme chef de la gare de Melun puis assure des postes de management opérationnel dans les métiers de l’exploitation, de la traction et de la maintenance du matériel. Il devient ensuite Responsable de la formation à la Direction de la Traction, de 1989 à 1992.

Une solide expérience au sein du ferroviaire

En 2000, il est nommé directeur général des Opérations d’Eurostar à Londres. De retour à la SNCF en 2005, il assure les fonctions de directeur des opérations et de la traction puis est nommé au comité exécutif en 2006. Directeur général adjoint chargé des opérations industrielles en 2008, il devient directeur général sécurité et qualité du service ferroviaire en 2009 puis directeur général délégué de la SNCF en 2012.

Jacques Damas rejoint le groupe Keolis en 2014 comme directeur exécutif responsable des politiques de sécurité, exploitation et maintenance. En juin 219, il est élu au conseil d’administration de l’UTP (Union des Transports Publics et Ferroviaires) pour un mandat de 2 ans. Jacques Damas arrive dans un contexte compliqué pour Eurostar avec une fréquentation en chute libre (- 80%) depuis le début de la crise sanitaire.

Un nouveau renfort pour Eurostar

L’équipe d’Eurostar va également être renforcée avec l’arrivée d’Olivier Fortin, de la Caisse des dépôts et placement du Québec (CDPQ, actionnaire à 30 % de l’opérateur ferroviaire) pour une mission d’une durée d’un an maximum, précise le communiqué de la SNCF, l’actionnaire majoritaire avec 55 % des parts.

Avec le titre de managing director, il sera chargé “des travaux de restructuration de l’entreprise nécessitée par la crise du Covid-19”. Olivier Fortin connaît bien l’entreprise car “il a été impliqué dans la gestion de l’investissement de CDPQ dans Eurostar depuis son acquisition, y compris en tant qu’administrateur (2015-2018).

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique