Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Strasbourg réduit ses taxes aéroportuaires

En diminuant ses taxes et redevances facturées aux usagers, l'aéroport de Strasbourg s'aligne sur ses concurrents,  Baden-Baden et Bâle-Mulhouse.

La Communauté urbaine de Strasbourg, actionnaire de l'aéroport d'Entzheim, doit voter vendredi un projet de réduction des taxes et redevances dues par les passagers sur tous les vols au départ.

Ce projet de développement commercial sera appuyé en avril par les autres collectivités locales, la Chambre de commerce et d'industrie et la DGAC. Il permettra à la société d'exploitation aéroportuaire de redistribuer 3,425 millions d'euros à ses passagers. Pour les usagers de l'aéroport, les taxes et redevances passeront alors à 24 euros, contre 29 euros précédemment, au même niveau que les aéroports voisins de Baden-Baden (1,1 million de passagers en 2011) et Bâle-Mulhouse (5 millions de passagers en 2011).

Enrayer la baisse du trafic

Le trafic de l'aéroport d'Entzheim a chuté de 2 millions de passagers en 2006 à 1,08 million en 2011. Le TGV, à lui seul, a fait perdre 600 000 passagers depuis sa mise en service en juin 2007, par report modal et des lignes internationales (Londres, Vienne, Munich, Copenhague…) ont été arrêtées. La société d'exploitation de l'aéroport promet l'arrivée, fin mars, d'une nouvelle compagnie aérienne, qui accompagnerait la plate-forme dans sa reconquête des dessertes internationales. Air France, principal opérateur au départ d'Entzheim, annonce trois ouvertures de lignes vers Montpellier, Biarritz et Venise, et des capacités renforcées (140 000 sièges) vers Nice et Toulouse.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique