Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Snav : les élus prêts à la réforme

« Le projet de réforme des statuts, adopté par le conseil national, sera soumis au vote des adhérents le 15 mars. Si le « oui » l’emporte, la nouvelle structure sera mise en place avant le 1er octobre. »

Le projet de réforme des statuts du Syndicat national des agences de voyages (Snav) a été adopté à l’unanimité par le conseil national du syndicat le 26 janvier, après trois ans de réflexions et de soubresauts ! Le texte a recueilli 51 votes favorables, contre trois abstentions. Ce projet sera soumis au vote des adhérents lors d’une assemblée générale extraordinaire convoquée le 15 mars prochain, à la suite de l’assemblée générale ordinaire.

Une réelle autonomie des métiers

Comme prévu, le texte propose de transformer le Snav en une union professionnelle, marquée par une autonomie réelle des métiers. Elle sera dirigée par un conseil d’administration, formé de trois représentants pour chaque métier (producteur, distributeur et réceptif), trois représentants pour les régions (obligatoirement un par métier), du président de l’Association professionnelle de solidarité (APS), et du président de l’union. Ce dernier sera élu par le conseil d’administration (tout membre de l’union pourra se porter candidat) pour un mandat de trois ans, renouvelable deux fois. Le conseil d’administration désignera aussi en son sein un vice-président et un trésorier. Avec un total de 12 à 14 membres, cette instance dirigeante devrait être plus efficace que l’actuel conseil national de 54 membres.

L’union professionnelle comportera également trois conseils exécutifs de métiers et un comité des régions, qui élaboreront eux-mêmes leur règlement intérieur. Chaque comité exécutif de métiers élira son propre bureau, de 6 à 12 membres, qui statuera sur les sujets propres à son activité. Ils désigneront en leur sein les trois représentants qui siègeront au conseil d’administration.

Reste à savoir si ce projet, adopté par les dirigeants du Snav, le sera par ses adhérents, mi-mars. Dans ce cas, la nouvelle structure devrait se mettre en place avant le 1er octobre, le temps d’organiser des élections à tous les niveaux. Georges Colson, actuel président du Snav, reste évasif sur son souhait de postuler pour un nouveau mandat.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique