Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Quelles sont les destinations les plus vendues en ce début d’année ?

Les Entreprises du Voyage (EdV) ont dévoilé les tendances de réservations en termes de destinations, au sein des agences offline et online. Avec des volumes relativement faibles…

Le secteur est « très déprimé » depuis le mois de décembre selon Jean-Pierre Mas, le président des EdV, qui s’exprimait hier devant les adhérents du syndicat en visioconférence. « L’activité est en baisse dans tous les segments de notre industrie : le long-courrier, les voyages scolaires, l’événementiel… Tout le monde connaît une forte dépression qui s’est poursuivie en janvier », note Jean-Pierre Mas.

Mais les annonces du Premier ministre Jean Castex et la perspective d’un allègement des mesures sanitaires dans les semaines à venir semblent relancer la demande. « Des intentions de voyages se manifestent, pour l’instant principalement en ligne, et ne se traduisent pas systématiquement en réservations fermes, relativise le président des EdV. Et quand c’est le cas, c’est à très court terme. Mais cette activité conduit à nous laisser penser qu’on va enfin revenir à un cycle normal, qu’on va vivre avec le Covid, qu’on va voyager avec. »

Un gros retard pour les vacances de printemps

Reste à savoir dans quelles destinations. Pour les vacances de février (données d’Orchestra, arrêtées au 24 janvier 2022), la France métropolitaine demeure la destination reine, malgré un recul de 19% par rapport à la même date, en 2019. La perspective de retrouver les pistes de ski, fermées l’hiver dernier, semble séduire les Français, qui n’en oublient pas certaines destinations incontournables de la saison hivernale : Espagne, République Dominicaine, Mexique, Île Maurice.

 

Les Emirats Arabes Unis, portés par Dubaï et son Exposition universelle, continuent de s’installer dans le paysage touristique français (+38% par rapport à 2019), tandis que la Finlande connaît une étonnante percée (+144%). A noter l’absence de de destinations habituellement incontournables, comme le Maroc, la Thaïlande ou encore la Tunisie. Certaines de ces destinations maintiennent « stupidement » leurs frontières fermées, selon Jean-Pierre Mas. Ces performances sont toutefois à relativiser, au regard des volumes évoqués. « A date, nous accusons un retard de 38% par rapport à 2020. »

La dynamique est encore plus négative concernant les vacances de printemps. Le retard se situe cette fois-ci aux alentours de 53%, et seule la République Dominicaine, troisième destination la plus vendue à date pour la période, enregistre un volume de ventes supérieur à celui constaté en 2019 (+19%). La République Dominicaine qui accueillera d’ailleurs le congrès 2022 des Entreprises du Voyage, organisée du 4 au 9 mai prochain.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique