Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Tourisme responsable : Kappa Club obtient le label ATR 

C’est la première fois qu’un TO Club obtient le label qui distingue les engagements des opérateurs de voyage en matière de tourisme responsable.

Kappa Club vient d’obtenir le label ATR, rejoignant ainsi la petite quinzaine de voyagistes déjà labellisés, parmi lesquels Voyageurs du Monde, Chaminade, Atalante ou, tout récemment, Salaün“Transparence, partenariat et cohérence sont les trois axes du label ATR, décliné en seize critères, détaille ATR sur son site. Il est destiné à tous les opérateurs de voyage qui souhaitent structurer et faire reconnaître leur engagement dans le tourisme responsable.” Dont acte pour Kappa Club, qui devient ainsi le premier TO Club à obtenir le label.

“En nous engageant au sein du label ATR (décerné par Ecocert Environnement, organisme d’audit indépendant), nous concrétisons ainsi cette volonté de rendre notre métier encore plus beau qu’il ne l’est déjà, souligne la direction de Kappa Club dans un communiqué. De sensibiliser nos clients sur l’importance de voyager pour apprendre, partager et comprendre. Une démarche qui pose les bases d’un engagement fort de notre marque et qui accompagnera un plan de développement évolutif et respectueux de notre environnement, de nos voyageurs et des populations qui accueillent notre concept. »  

Toutes les émissions CO2 devront être compensées d’ici 5 ans

Lancée il y a six ans, la marque de clubs du tour-opérateur Boomerang Voyages compte désormais plus d’une vingtaine de clubs dans 18 destinations. Dès sa création, la marque de clubs haut de gamme a voulu cultiver « une démarche environnementale et éthique pérenne », proposant notamment à ses  clients des sorties chez l’habitant et hors des sentiers battus, pour « créer une passerelle culturelle entre une population habituée au confort d’un club de vacances, mais peu incitée à en sortir. » 

Les engagements de la marque en faveur de l’environnement sont appelés à se poursuivre. A terme, les entreprises prétendant au label Agir pour un tourisme responsable (ATR) devront compenser toutes leurs émissions de CO2 à travers des projets de solidarité climatique. L’obligation sera instaurée par palier, applicable à des périmètres de plus en plus larges : sur 100% des émissions de CO2 des salariés à partir de 2020, 50% des émissions liées au transport des voyageurs en 2023, en attendant les 100% à partir de 2025.

A lire également :

 

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique