Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Réouverture des frontières : Jean-Baptiste Lemoyne milite pour une coordination européenne

Citant l’Espagne et l’Italie, le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme prône une « coordination pour la réouverture des frontières intra-européennes ».

A la veille de la saison estivale, le sujet des frontières revient en boucle. Jean-Baptiste Lemoyne l’a évoqué une nouvelle fois, lors de son point presse du 26 mai, juste après une réunion du Comité de filière tourisme. Au niveau européen, « il y a besoin de coordination pour la réouverture des frontières intra-européennes – quand elles ont été fermées, a indiqué le secrétaire d’Etat en charge du Tourisme. J’ai affirmé de façon vocale ce besoin de coordination parce que (précédemment) on avait assisté à un certain nombre de déclarations unilatérales. »

Même si l’Italie, la Grèce ou encore l’Espagne ont déjà annoncé la réouverture de leurs frontières, Jean-Baptiste Lemoyne se veut rassurant : « Ce consensus est en train de se faire. D’ailleurs, la ministre des Affaires étrangères espagnole Arancha Gonzalez évoquait ce matin des règles européennes communes pour la réouverture des frontières. Le ministre des Affaires étrangères italien (Luigi Di Maio), également, a appelé à une reprise coordonnée des déplacements en Europe le 15 juin. Et le 15 juin, c’est un peu la date que j’ai évoquée comme la date-pivot, qui à mon avis permettrait de pouvoir commencer à avoir des déplacements intra-européens ».

« A la mi-juin, nous aurons au niveau européen une vision un peu complète, pour une possible entrée en vigueur fin juin ou début juillet », avait déclaré la semaine dernière Jean-Baptiste Lemoyne.

Un clin d’œil aux touristes belges et néerlandais

La possible réouverture des frontières cet été semble faire l’unanimité au sein du Quai d’Orsay, comme le montre ce tweet du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Baptiste Le Drian.

Mais le gouvernement se montre toujours hésitant, ou au moins un peu confus dans ses prises de parole. « Cette année, l’idée est plutôt de passer ses vacances en France », a déclaré dimanche dernier, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

« Le premier moteur de la reprise du tourisme en France sera le moteur national, a ajouté ce midi, Jean-Baptiste Lemoyne. Néanmoins, nous serons très heureux aussi, si les conditions sanitaires le permettent, d’accueillir un certain nombre de clientèles voisines, européennes proches. Je pense à nos amis belges, néerlandais, pour pouvoir leur dire ‘bienvenue en France’ » Sur le sujet des frontières, le « travail est en cours », avec une aspiration à « une coordination plus étroite », et « un principe de réciprocité » entre deux pays européens. S’agissant de la levée des restrictions de déplacements en dehors du Vieux continent, la France prévoit un calendrier plus tardif.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Frédéric Andre dit

    Malin les Français, on peut venir chez vous mais les Français doivent passer leur vacances en France, et ne pas faire vivre le tourisme à l’étranger !! Chauvin.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique