Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Gaéland Ashling retrouve du tonus

Le spécialiste de l’Irlande renforce son équipe commerciale et annonce un site professionnel de réservation pour janvier.

Pour vivre heureux, vivons caché ! Nicolas Julien, DG de Gaéland Ashling cultive la discrétion. Pas le genre à mettre systématiquement en avant son savoir-faire sur l’Irlande, même si son TO est devenu une référence de la destination. Nos équipes de réservation à Paris et Toulouse sont notre meilleure carte de visite, assure-t-il.

Reste qu’après deux années 2004 et 2005 dans le rouge (470 000 E de pertes cumulées), plombées par des engagements aériens pléthoriques et la concurrence des compagnies à bas prix qui détournent les clients (Ryanair mais surtout Aer Lingus, qui a adopté ce nouveau modèle), Gaéland avait besoin d’une remise à plat.

Des affrètements moins risqués

Dès l’été dernier, le TO a ainsi abandonné ses copieuses chaînes charters au départ de province vers Shannon, pour préférer un co-affrètement moins risqué sur Go Voyages. Il est devenu parallèlement un des meilleurs clients d’Aer Lingus, qui propose des départs des principales métropoles régionales. Nous avons réduit notre risque aérien, tout en offrant toujours beaucoup de stocks, poursuit Nicolas Julien. Du coup, l’exercice 2006 sera à nouveau bénéficiaire, avec un chiffre d’affaires de 6,6 ME (contre 5,5 ME en 2005).

Le même dispositif aérien est prévu pour l’été 2007, avec des catalogues qui joueront plus que jamais la carte du spécialiste (70 pages pour la brochure Irlande, 60 pour Grande-Bretagne/Ecosse/Iles anglo-normandes). Nous avons près de 4 000 B&B en référence, 900 hôtels, 70 sites de location de cottages, de multiples thématiques, pour donner de la valeur ajoutée aux séjours sur mesure, revendique Nicolas Julien. De quoi faire face aux forfaits dynamiques proposés par les TO en ligne.

Par ailleurs, Gaéland renforce son équipe commerciale. Yannick Baras (ex-directeur commercial de Pauli) en a pris le 1er décembre la direction. Le TO densifie aussi sa présence sur le terrain, avec un délégué commercial en Paca (Vincent Labuissière) et un autre dans l’Ouest (Thierry Rabillon).

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique