Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Face à Airbnb, Gîtes de France et Clévacances veulent construire un champion français

Les deux opérateurs historiques comptent profiter de l’engouement pour l’hébergement chez l’habitant afin de se réinventer. Le décryptage de Jacques Masson, DG de Gîtes de France, que nous avons interviewé.

Gîtes de France et Clévacances annoncent « l’entrée en négociation exclusive en vue d’un rapprochement stratégique ». Les deux acteurs, qui totalisent à eux deux près de 90 000 logements chez l’habitant en France, entendent bien unir leurs forces pour affirmer leur savoir-faire face à la nouvelle concurrence.

« Airbnb ne nous fait pas une concurrence directe », estime Jacques Masson, directeur général de Gîtes de France. « Notre typologie de clientèle n’est pas la même. Mais la concurrence a élargi le marché et suscite l’intérêt des consommateurs », analyse le dirigeant, passé par TF1, Bouygues ou encore Vacalians. « C’est là que nous avons eu l’idée, avec Clévacances, qui partageait les mêmes constat que nous, que nous devions mieux valoriser nos savoir-faire en la matière, qu’il s’agisse de l’accompagnement des propriétaires à l’accueil des clients en passant par la qualité de l’hébergement ».

Pas de rachat en vue

Comment ce rapprochement va se traduire concrètement ? « Pour l’instant, nous avons monté une équipe pilote de 6 personnes, en charge de conduire ce projet. En fonction des thématiques, nous faisons appel aux compétences des salariés des deux groupes. Mais nous sommes encore au stade où nous nous réunissons autour d’une table pour trouver quelle formule sera la plus adaptée à nos histoires respectives et au contexte concurrentiel dans lequel nous évoluons », détaille Jacques Masson.

Statut juridique, objectifs, gouvernance… Tout reste à définir, ou presque. « Nous travaillons de façon collaborative, et nous respectons ainsi nos identités. Nous avons défini quatre chantiers prioritaires : la gouvernance, l’organisation, la digitalisation et la place de chaque marque, qui conserveront leurs indépendances. Mais nous ne sommes pas dans un rapprochement lié à un rachat d’un acteur par un autre », rassure Jacques Masson.

Une première copie sera rendue par l’équipe de pilote à la fin du mois de septembre, laissant ainsi trois mois aux équipes de Gîtes de France et de Clévacances pour établir un cadre opérationnel au modèle économique crédible. « Nous voulons construire un champion français », conclut Jacques Masson.