Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Événementiel : En voiture limousine au coeur du G20

La jeune société de transport événementiel Marina VIP Transport vit un conte de fée en ayant été choisie pour le G7 des ministres des Finances en septembre puis de nouveau sollicitée pour le G20 des mêmes ministres de la semaine dernière à Paris.

Stéphane Bouleau, le téléphone à l’oreille, le calepin ouvert devant lui et le badge officiel qu’il ne quitte jamais de son cou agit en vieux routier des événements officiels. « Je ne suis pas particulièrement stressé, mais c’est vrai qu’il faut apprendre à gérer dans l’urgence », glisse-t-il tranquillement. Dans deux jours, il devra coordonner un parc de 80 limousines, briquées, déminées, vérifiées, enregistrées, badgées, prêtes à bondir, mais toujours en douceur, aux moindres désirs des 20 ministres des Finances du G20 qui se sont réunis les 14 et 15 octobre à Paris et à autant de gouverneurs de banques centrales, sans compter la foultitude de conseillers, communicants, porte-serviettes et autres secrétaires, qui entourent en permanence ce genre de clients. « Nous devons être prêts à transporter nos passagers en quelques minutes à l’aéroport, à l’hôtel, aux salles de réunions, aux réceptions, les acheminer en convoi sans qu’ils attendent pendant des heures sous la pluie ou exposés aux regards et aux dangers », explique Stéphane Bouleau.

PAS DE PLACE POUR DES DÉBUTANTS

L’espace d’un instant, on se sent projeté dans un film d’espionnage. Car outre le niveau de service maximal exigé, Marina VIP Transport doit en effet se plier à des procédures de sécurité sévères, mais aussi à des vérifications sur lui-même et ses collaborateurs (voir encadré). Pas de place pour des débutants. « J’ai eu mon premier contrat lors du G7 des ministres des finances le 9 et 10 septembre à Marseille » se souvient-il. « C’était mon baptême du feu et cette fois-ci j’étais vraiment stressé quand j’ai appris que mon offre avait été retenue, mais ce n’était pas ma première expérience », précise cet ancien directeur commercial du transporteur Hervouet. « Dans mon précédent job, j’avais l’habitude de traiter ce genre de demandes », explique-t-il. Pour autant, il a fallu beaucoup de travail pour rassurer et convaincre ses premiers clients. « Au début je laissais filer mes contacts et me contentais de les renseigner », reconnaît-il dans un sourire. Prudent, il n’a pas voulu se montrer carnassier dans un milieu hypercompétitif, mais pas toujours aux normes : « Nous avons demandé avec mon associé Philippe Ruiz une immatriculation auprès d’Atout France dès que possible pour offrir le plus de garanties possibles et pour se distinguer de certains autres transporteurs. Cette immatriculation a d’ailleurs permis de faire un bon nettoyage », souffle-t-il.

APRÈS LE G20, LE TRANSPORT DE LUXE ?

Ce travail de l’ombre a fini par payer lorsqu’en mai dernier le téléphone retentit : « Quand j’ai appris que j’allais être transporteur du G7 j’étais un peu sonné mais très heureux. Je savais que cette affaire allait me lancer et m’assurer une trésorerie intéressante. » Durant ces deux jours d’événement, Marina VIP Transport rend une copie sans faute. « Depuis je ne décompresse plus. J’ai embauché un responsable d’exploitation de la flotte et des chauffeurs de la société le 1er octobre dernier ». Le G20, qu’il assure cette fois en tant que coordinateur sous la responsabilité de GL Events, sonne comme une confirmation : « Il va booster ma crédibilité ». Il peut maintenant capitaliser sur les autres activités de sa holding : le transport individuel de luxe. Le début d’une aventure bien coordonnée.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique