';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croissance : les TO ont marqué des points

La prime est revenue aux voyagistes spécialisés sur des niches et/ou des destinations porteuses.

La croissance a de nouveau été au rendez-vous en 2004. Et pour certains TO, elle est loin d’avoir été anecdotique, même si elle n’a pas toujours suffi à compenser le recul cumulé depuis 2001. 112 entreprises de notre palmarès ont enregistré une hausse à deux chiffres de leur activité (contre 78 en 2003) et dans le haut du tableau, certaines performances sont à souligner.

Ainsi, Costa Croisières, progresse de plus de 40 %, profitant des défaillances de Festival et Royal Olympic Cruises, mais récoltant aussi les fruits de l’élargissement de sa flotte et de son dynamisme commercial. Pour les mêmes raisons, MSC (qui a repris les deux paquebots de l’ex Festival, l’European Star et l’European Vision) s’affiche en champion, avec une envolée de 81,5 %.

Un concert de louanges

Autre nominé, Thomas Cook, qui a réussi en 2004 à entrer dans le top 20 des TO français, tandis que TUI, lancé fin 2003 par le groupe Nouvelles Frontières, grimpe d’emblée à la 24e place de notre palmarès. Il faut aussi saluer les performances de Vacances Transat (+30,8 %), dopé par la reprise des ventes vers les Etats-Unis et le Canada, mais également ses excellents résultats au Mexique et en République dominicaine, et celles de Kuoni, tirées par l’Egypte et les Maldives (malheureusement en panne depuis le tsunami). Sans oublier Go Voyages, qui a repris la marque Frantour et continue de valider la pertinence de son modèle, avec la montée en puissance du forfait dynamique sur Internet.

Parmi les lauréats, impossible de faire l’impasse sur le groupe Marmara, qui s’envole avec sa marque Etapes Nouvelles, aussi bien en Egypte, qu’au Maroc ou en Tunisie. Fort de son modèle industriel, il est le premier TO français en nombre de forfaits vendus et ne compte pas s’arrêter là. De 723 000 clients en 2004, il passera à 950 000 cette année !

Switch aussi trouve toute sa place dans ce concert de louanges. De la 52e place en 2001, le TO sur Internet (qui a entrepris d’ouvrir un réseau d’agences à l’enseigne Partir pas cher) grimpe au 15e rang, avec des ambitions et des investissements (dans la croisière) qui devraient lui permettre de continuer à grossir. Autre entreprise gonflée à bloc (et bénéficiant des rachats de Soderev, Vacantel et Resitel), Lagrange Vacances (+17 %) s’impose de plus en plus comme un incontournable de la location de résidences de tourisme. Tout comme Odalys Vacances, dans la dernière ligne droite pour la reprise de VVF.

Enfin, 2004 a confirmé que la prise de risques (Top of Travel, Mille et Un Soleils, Amplitude…), tout comme la spécialisation sur des destinations porteuses (STI, Royal Tours, Austral Lagons…) ou des niches de marché (Nosylis sur le haut de gamme, Intermèdes sur le voyage culturel) s’avéraient payantes. Encore faut-il ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, pour faire face à un retournement de conjoncture, comme c’est le cas cet hiver avec l’Egypte…

%%HORSTEXTE:1%%

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire