Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsica Ferries candidat à Marseille

Devenu en quelques années leader sur la desserte maritimeContinent-Corse, Corsica Ferries annonce disposer du financementpour au moins trois nouveaux navires et vouloir se positionner surMarseille dans le cadre du futur appel d’offres. La bataille a

Le cahier des charges de l’appel d’offres pour la desserte de la Corse
sous statut de continuité territoriale ne sera connu que le 3 mars
prochain. Mercredi 1er février au large de Toulon, Corsica Ferries a
décidé d’entrer dans le débat à l’heure où les futurs acquéreurs de la
SNCM refusent d’en parler et préfèrent réclamer à l’Etat une rallonge de
10 millions d’euros pour pertes mal estimées. Pierre Mattei, directeur
général de la compagnie aux navires jaunes, ne mâche pas ses mots, en
réalisant la prouesse de ne jamais nommer la SNCM. « Nous dénonçons les
pressions très importantes sur les élus corses et sur le gouvernement
pour que le cahier des charges soit bâti pour telle ou telle entreprise.
Les deux règles pour moi sont : un service public défini en fonction du
besoin de la Corse et un appel d’offres qui ouvre à la concurrence ce
marché. Le précédent cahier des charges avait surévalué le trafic
nécessaire sur Marseille en parlant de 600 000 passagers. On a atteint
péniblement les 300 000. Il faudra en tirer les conséquences » affirme-t-il.
 
Fort d’un doublement de ses bénéfices attendus pour 2005 (3 millions
d’euros sur le précédent exercice), Corsica Ferries se positionne
désormais en leader (avec 57 % des parts de marché) et non plus en
outsider. « Si les règles définissant la délégation de service public de
continuité territoriale pour la Corse restent identiques, nous
répondrons à l’appel d’offres en nous portant candidat pour desservir la
Corse au départ de Marseille ». Et la compagnie s’en donnera les moyens.
« Nous avons déjà les financements pour investir sur trois bateaux au
minimum » révèle Pierre Mattéi.
 
Principal perdant virtuel de ce défi, le port de Toulon, en progression
sur 2005 de 22,5% avec 785 000 passagers transportés. Corsica Ferries
devrait, en cas de positionnement sur Marseille, délester son trafic à
partir du port varois.
 
Frédéric Dubessy A Marseille

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire