Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Blue Lagoon

« Les surplus des eaux de captage d’une des centrales géothermiques de la région de Reykjavík ont donné naissance à un grand lac, perdu au beau milieu d’un désert de lave. Les Islandais, qui ont une véritable passion pour les bains, ont construit ici un établissement ultradesign qu’ils ont baptisé Blue Lagoon. Ni palmier ni plage dorée : l’exotisme est lunaire. Les eaux chaudes, riches en silice, en sels minéraux et en algues, ont une drô

Les surplus des eaux de captage d’une des centrales géothermiques de la région de Reykjavík ont donné naissance à un grand lac, perdu au beau milieu d’un désert de lave. Les Islandais, qui ont une véritable passion pour les bains, ont construit ici un établissement ultradesign qu’ils ont baptisé Blue Lagoon. Ni palmier ni plage dorée : l’exotisme est lunaire. Les eaux chaudes, riches en silice, en sels minéraux et en algues, ont une drôle de couleur turquoise et un aspect laiteux. Les fumerolles donnent un petit côté fantasmagorique au lieu et les cheminées de la centrale, qui apparaissent et disparaissent au gré des nuages de vapeur, ajoutent à l’étrangeté du décor. Dehors, la température frise les 5 °C ; dans l’eau, elle oscille entre 35 et 40 °C. Comble de la volupté, on peut réclamer un massage, effectué sous l’eau… On ressort revigoré ! Blue Lagoon est aussi une destination formidable pour les personnes souffrant de maladies de peau. Un petit établissement de cure, The Clinic, a d’ailleurs ouvert voici 3 ans à proximité du grand bain ; les personnes atteintes de psoriasis s’en chuchotent l’adresse : 15 chambres seulement. Depuis peu, un restaurant a aussi été construit, non sans peine. Au début des travaux, les machines sont tombées en panne et nous avons dû faire appel à un voyant, explique la responsable commerciale. Les pannes inexplicables sont la manière dont les elfes manifestent leur désapprobation quand les hommes investissent un site où ils vivent. Un médiateur est alors convoqué. Dans le cas du Blue Lagoon, douze bougies allumées toute une nuit ont fait l’affaire. Mais parfois, il faut carrément détourner la route, ou déplacer un projet d’immeuble de quelques mètres ! Ne souriez pas : les Islandais croient dur comme fer à l’existence d’un monde caché, avec lequel il faut composer.

en brochure

excursion

Chez Icelandair Express, un après-midi au Blue Lagoon, transfert de l’aéroport inclus, idéal en cas d’escale prolongée (en route pour New York, par exemple) : à partir de 43 E par personne.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique