Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Avec Eurostar, Londres est encore plus près de Paris

Dès le 28 septembre, la capitale anglaise ne sera plus qu’à 2 h 35 de Paris. Aucune hausse de prix n’est programmée.

C’est bien connu : le réseau ferroviaire britannique est vétuste. Il n’empêche que, dès le 28 septembre, les rames Eurostar rouleront à 300 km/h sur la nouvelle ligne à grande vitesse qui relie le tunnel sous la Manche à Gravesend, petite ville du nord du Kent. Cette portion de 75 kilomètres permettra aux passagers de gagner 20 minutes, le voyage ne durant plus que 2 h 35 entre Paris et Londres, et 2 h 20 entre Lon-dres et Bruxelles. De quoi rendre le train encore plus compétitif face à l’avion. L’exploitation débutera à capacité identique (17 fréquences quotidiennes) en raison de la médiocrité du trafic, qui a encore baissé de 11 % au premier semestre 2003 par rapport à 2002. La faute, selon Guillaume Pépy, le président d’Eurostar Group, à la crise, à la baisse du nombre de touristes et à la concurrence des compagnies aériennes à bas prix.

Un train qui arrive à l’heure…

Aucune hausse de prix n’est programmée. Le tarif loisirs débute à 69 Û l’A-R et les billets affaires à 299 Û en seconde et 450 Û en première. Alors que notre part de marché atteint 80 % pour la clientèle loisirs, nous pouvons progresser sur le marché affaires où elle n’est que de 50 % face à l’aérien, souligne Franck Dubourdieu, directeur des ventes pour l’Europe continentale.

Avec cette nouvelle ligne, Eurostar espère gagner 700 000 passagers en année pleine. Ce qui nous donnerait une part de marché globale de 70 %, contre 61 % actuellement, précise Guillaume Pépy. Outre l’impact des réductions du temps de parcours, la compagnie mise sur une amélioration de la ponctualité, qui passerait de 80 à 90 %, et sur la rénovation du produit. Mais il faudra attendre le second semestre 2004 pour voir circuler les premières rames rénovées par le designer Philippe Starck. A plus long terme, Eurostar attend 2007 et l’ouverture des 35 kilomètres restants entre Gravesend et la gare de Saint Pancras, son futur terminal londonien. Londres ne sera alors qu’à 2 h 15 de Paris.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique