';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Alpilles Voyages préfère Manor

Le réseau a quitté Afat Voyages au mois de novembre, et rejoint Manor. Des raisons économiques et idéologiques ont pesé sur ce choix.

Attendu chez Havas Voyages, Alpilles Voyages crée la surprise en signant finalement avec Manor. Une bonne nouvelle pour le Groupement d’intérêt économique (GIE) présidé par Jean Korcia, qui tient sa convention ce week-end aux Seychelles. Nous avons étudié les différentes franchises proposées sur le marché et engagé des discussions avec Tourcom, Havas Voyages, Carlson Wagonlit Travel et Manor, avant de prendre notre décision, explique Philippe Bessier, directeur d’Alpilles Voyages. Le réseau a démissionné d’Afat Voyages le 2 novembre (avec effet au 31 décembre), suite à un désaccord avec la politique du réseau. Le choix a été économique, car la gestion prime, et idéologique, car le contact et la confiance sont primordiaux dans une relation qui engage mon entreprise pour les années à venir, insiste le dirigeant, qui a notamment comparé les taux de reversement de surcommissions. Pour les mêmes raisons, le réseau a lâché le GDS Amadeus, pour se tourner vers Sabre (à l’exception de l’agence de Marseille).

L’agence Marseille 2, possible enseigne Look voyages

N’ayant finalement pas misé sur la notoriété d’Havas Voyages, Philippe Bessier va remettre son enseigne Alpilles Voyages au coeur de la stratégie de son réseau, qui compte huit agences. Après Marseille, Tarascon, Saint-Rémy-de- Provence et Miramas, il s’est installé cette année à Fos-sur-Mer, Istres, Nice et, en octobre dernier, à Menton avec la reprise d’une boutique Protour Voyages Le Touriste. Beaucaire (avec une implantation dans la galerie marchande de l’hypermarché Carrefour), et Marseille 2 (dans la galerie du centre E.Leclerc) devraient suivre début 2006. Cette dernière agence pourrait prendre l’enseigne Look Voyages, présente depuis octobre 2003 au fronton du point de vente marseillais, vaisseau amiral de la société familiale. Philippe Beissier prévoit de réaliser un volume d’affaires compris entre 12 et 15 millions d’euros en 2006, selon la date des prochaines ouvertures.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire