Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Vancouver ouvre son hiver olympique

Entre 250 000 et 300 000 visiteurs sont attendus dans la capitale de la Colombie britannique durant les JO. Les TO n’ont pas vendu l’événement.

«Je déclare ouverts… » La formule consacrée lancera officiellement, ce 12 février au soir, à Vancouver, les XXIe jeux Olympiques d’hiver. Le refrain des tour-opérateurs est tout aussi connu. « Les Jeux ne sont jamais un événement moteur pour nous, résume Armelle Le Scaon, directrice de la production de Vacances Transat. Les prix augmentent et il y a une pénurie de chambres. » Les TO n’ont donc quasiment pas vendu l’événement et aucun d’entre eux n’a proposé de package dédié. « On a eu quelques demandes de clients, mais c’est marginal, confirme Charles Julien, chef de produit Amérique du Nord chez Jetset. Et nos réceptifs n’étaient pas très chauds pour monter des forfaits spéciaux étant donné que les prix sont impossibles à garantir. » L’autre raison, c’est que la billetterie pour les cérémonies d’ouverture et de fermeture et les compétitions a été confiée, comme le veut l’usage, à un revendeur exclusif, en l’occurrence l’agence France Sport International, spécialiste des voyages et déplacements sportifs. Celle-ci en a profité pour produire, en interne, des packages combinant billets d’entrée, transport aérien et hébergement, ou même des séjours 100 % touristiques (multi-activités, ski, motoneige…) pour découvrir l’Ouest canadien avant ou après les Jeux. « Nos clients sont surtout des supporters ou des entreprises, explique Antonia Leroy, chargée de mission production. Nous avons fait beaucoup de sur-mesure, à peu près la moitié de nos ventes, pour des séjours d’environ dix jours à 3 000 E ou 4 000 E en moyenne ».

LA BILLETTERIE AFFICHE PRESQUE COMPLET

Des prestations aussi commercialisées par le réseau Fnac Voyages, partenaire distribution exclusif de l’agence. Au total, 250 000 à 300 000 visiteurs sont attendus durant les Jeux dans la capitale de la Colombie britannique et ses stations de ski, Whistler en tête – où se dérouleront les épreuves de ski alpin – dont une majorité de visiteurs nord-américains et 20 % à 25 % en provenance d’Asie et d’Europe. Grâce à des prix relativement attractifs, les billets d’accès aux épreuves se sont presque tous vendus avant le début des compétitions. Les hôtels, de leur côté, ont fait le plein. L’entreprise Newest Special Projects avait d’ailleurs cru pouvoir profiter de cet engouement en affrétant un paquebot de croisières de la compagnie Norwegian Cruise Line afin d’en faire un hôtel flottant. Peine perdue. Le projet a été annulé le 5 février, faute de remplissage et en raison de surcoûts imprévus. Côté aérien, enfin, le pic de trafic à l’aéroport de Vancouver devrait avoir lieu le 1er mars, à l’issue des compétitions, jour où sont attendus 39 000 passagers, dont 12 000 sur les lignes d’Air Canada. La compagnie proposera notamment, ce jour-là, un vol direct vers Paris, après avoir programmé un aller le 11 février. Des vols spéciaux sur lesquels se sont jetés, dès leur mise en machine, journalistes et staff des équipes. Les vols réguliers avec escale, eux, sont pleins jusqu’au mois de mars.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique