Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le voyagiste TUI décroche une nouvelle aide, pour 1,8 milliard d’euros

Depuis le début de la crise sanitaire, c’est la troisième fois que l’Etat vole au secours du géant mondial du tourisme.

TUI Group bénéficie d’un nouveau et généreux coup de pouce de la part de l’Etat allemand et d’investisseurs privés.

Le numéro un mondial du tourisme a conclu un accord avec le Fonds de soutien économique (FSE), la banque publique KfW, les banques et le principal actionnaire Unifirm Ltd. (famille Mordashov) pour une enveloppe financière de 1,8 milliard d’euros, affirme le voyagiste dans un communiqué. Berlin débloque à lui seul 1,3 milliard d’euros, sous la forme notamment d’une participation sans droit de vote au capital (700 millions).

2,5 milliards d’euros à portée de main

Avec cette nouvelle aide, le groupe sécurise des liquidités, dans l’éventualité où la pandémie perdurerait en 2021, explique-t-il. TUI dispose désormais de ressources financières et de facilités de crédit d’une valeur totale de 2,5 milliards d’euros.

« Avant la pandémie de la Covid, TUI était une entreprise très saine, assure dans le communiqué son PDG Fritz Joussen. Le marché est intact, la demande est là. Mais nous n’avons pas été en mesure de générer des revenus significatifs depuis mars. »

L’activité du groupe allemand est quasiment à l’arrêt depuis le début de la crise sanitaire. Au troisième trimestre de son exercice décalé 2019/2020, le géant du tourisme a perdu 1,4 milliard d’euros, après une perte de 764 millions d’euros au deuxième trimestre. La direction a annoncé en avril la suppression de 8 000 postes dans le monde, sur 70 000 postes.

5 milliards d’euros depuis le début de la crise

L’Allemagne avait déjà accordé trois milliards d’euros au voyagiste. Le gouvernement allemand a annoncé en août l’octroi d’une aide publique de 1,2 milliard d’euros, après 1,8 milliard d’euros en mars.

Au total, le groupe a donc décroché près de 5 milliards d’euros en un peu plus de six mois. Une manne suffisante ? Après les espoirs suscités par les vaccins, TUI espère une amélioration de la situation pandémique au cours du premier semestre 2021, avec des voyages loisirs plus nombreux.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique