Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelles Frontières dévoile cinq gammes de voyage

Nouvelles Frontières, l’une des marques phares de TUI France, s’offre une seconde jeunesse. Avec l’ambition de répondre à toujours plus de demandes.

Depuis plus d’un an, TUI France travaille au repositionnement de Nouvelles Frontières. Créée en 1967 par Jacques Maillot, la marque jouit encore d’une popularité solide auprès du grand public comme des agents de voyages. Mais voilà, pour le marché, « NF, c’est du circuit », explique Grégory Gérard, le directeur de production de la marque. Mais les clients, eux, ne semblent plus s’en contenter.

C’est du moins le diagnostic réalisé par TUI France au moment de questionner l’identité de Nouvelles Frontières. « Nous nous devions d’ouvrir d’autres typologies de produits », explique Christophe Fuss, le directeur général de TUI France. Finalement, cinq gammes ont été imaginées. Avec un objectif clair : que la marque puisse répondre à plus de demandes pour élargir son public.

Une offre « city break » totalement nouvelle

Evidemment, « les circuits accompagnés » demeurent « l’une des forces principales » de Nouvelles Frontières, selon Grégory Gérard. Pour 2025, 192 programmes sont référencés, dans 90 destinations. Malte et Madagascar font par exemple leur retour dans le portefeuille de destinations du voyagiste, qui a aussi enrichi sa proposition dans de nombreuses destinations (Chine, Vietnam, Norvège…).

16 circuits privés et 78 autotours, une tendance de fond sur le marché, sont commercialisés, dont huit nouveautés (Royaume-Uni, Turquie, Nouvelle-Zélande…). Nouvelles Frontières lance également une gamme « Citybreak », avec une vingtaine d’offres en moyen comme en long courrier. Plusieurs typologies d’hôtels sont proposées pour s’aligner sur tous les budgets, tandis que différents services (carte sim incluse, découverte culinaire…) viennent compléter la prestation. « C’est une vraie nouveauté pour nous », confie Grégory Gérard.

Une nouvelle promesse client

Une gamme « Croisières » vient également étoffer la production. Pour cette ligne de produits, le voyagiste a choisi de sélectionner des partenaires bien identifiés (Hurtigruten, etc…) ou d’affréter son propre navire (Egypte), mais ne s’appuie pas, « pour le moment », sur la flotte de seize navires de TUI Group, la maison mère de TUI France. Enfin, une gamme « Evénements », qui utilise des manifestations culturelles, sportives ou folkloriques comme prétexte de voyage, vient compléter la nouvelle segmentation de Nouvelles Frontières. En complément, la nouvelle application mobile lancée en début d’année est vouée à devenir le compagnon de voyages des clients, avec guidage GPS, bonnes adresses et informations touristiques ou pratiques. 

Reste, pour TUI France, à assurer la saison estivale à venir. Nouvelles Frontières sera l’un des fers de lance de l’été, avec plus de 300 circuits référencés, tandis que 54 clubs Marmara et Lookéa composent l’offre « Clubs » du voyagiste, qui espère séduire 360 000 clients en 2024.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Anonyme dit

    Bonjour, trop de marketing, TUI ne donne pas envie de consommer des packages touristiques

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique