Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pour ses 55 ans, Nouvelles Frontières s’offre des circuits privés

Les autotours et circuits privatifs occupent une place croissante dans l’offre de Nouvelles Frontières, qui fête cette année son cinquante-cinquième anniversaire.

Créée en 1967 par Jacques Maillot, racheté par la toute jeune TUI France en 2001, Nouvelles Frontières est l’une des marques emblématiques du tourisme en France. Elle est d’ailleurs l’un des piliers de la nouvelle stratégie de TUI France, principalement basée sur l’exploitation des puissantes marques que détient le groupe dans l’Hexagone : Nouvelles Frontières, Marmara, Lookéa.

« Finalement, quand on regarde les anciennes brochures, il n’y a pas beaucoup de choses qui ont changé », sourit Dirk Van Holsbeke, le directeur général de TUI France, lors d’un déjeuner organisé pour l’anniversaire de la marque. Certains circuits en Inde, au Brésil et à travers l’Afrique australe sont programmés depuis près de quarante ans . Il suffit néanmoins de les feuilleter pour se rendre compte qu’en 1987, par exemple, il fallait laisser bien plus de place à l’improvisation, et faire une confiance parfois quasiment aveugle au tour-opérateur concernant le programme d’un voyage.

Dirk Van Holsbeke, à Paris, le 12 avril 2022.
© Florian De Paola

« Préserver l’âme de Nouvelles Frontières tout en innovant »

Car si le portefeuille de destinations a toujours été très élargi, « les équipes de Nouvelles Frontières travaillent, chaque année, pour proposer plus d’expériences extraordinaire à nos clients », selon Dirk Van Holsbeke. Et pour s’adapter à leurs nouvelles attentes. En effet, « leurs envies ont changé », et encore plus suite à la pandémie, selon Grégory Gérard, le directeur de production de la marque. Marque de fabrique de NF, les circuits accompagnés restent majoritaires dans l’offre du voyagiste, avec 206 propositions, dans une centaine de destinations.

Mais ils sont de plus en plus concurrencés par les circuits privatisables et les autotours, appelés « roadtrips » chez TUI France (70 programmes). « Notre challenge, c’est de préserver l’âme de Nouvelles Frontières, tout en innovant pour répondre aux nouvelles attentes », justifie Grégory Gérard, ajoutant qu’une quarantaine des 55 nouveautés 2023 porteront sur cette ligne de produits. « C’est ce que veulent nos clients : partir en liberté, en famille, en plus petits groupes. On se doit de leur répondre ».

Une année 2022 « presque normale » ?

Des labels imaginés par TUI France (« actif », « éthique », « sur les rails »…) viendront formaliser ces adaptations sur chaque voyage, et de nouvelles destinations, comme la Géorgie, la Dominique ou la Slovénie enrichiront le portefeuille de Nouvelles Frontières. Reste d’abord à réussir la saison 2022, qui compte elle aussi son lot de nouvelles destinations (Arabie Saoudite/Jordanie, Albanie), et qui pourrait être celle d’un retour aux affaires quasiment structurel pour le tour-opérateur.

« Après deux ans de pandémie et un hiver encore difficile, nous devrions arriver à 75 ou 80% du chiffre d’affaires habituel, comparé à 2019. Cela montre que les Français sont prêts pour voyager de nouveau. En avril, nous avons atteint 87% de taux d’occupation. C’est un marqueur très important pour le secteur, qui peut espérer vivre une saison presque normale », conclut Dirk Van Holsbeke.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique