Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Sur la route du Mexique historique

Malgré les coups durs, la destination reste un irremplaçable sur le marché. Après le balnéaire, les ventes de circuits redémarrent grâce aux classiques.

Frappé par la guerre entre narcotrafiquants et l’affaire Florence Cassez, les cyclones et la grippe A/H1N1, le Mexique a vu la fréquentation des touristes français s’effondrer ces deux dernières années. Marsans n’y a pas résisté, précipité dans sa chute par ces mauvais résultats. Le marché hexagonal avait-il besoin, en prime, de la bouderie de la ministre du Tourisme mexicain, qui a centré sa promotion sur les États-Unis ? Mais les Français n’en ont cure : la crainte d’une pandémie grippale passée, ils sont revenus l’été dernier. Certes, c’est le balnéaire de la Riviera maya, sur lequel les voyagistes de masse (Transat, Nouvelles Frontières, Thomas Cook…) ont misé gros, qui est le mieux reparti. « Mais les plages sont à deux pas de sites qui vous font toucher l’Histoire, tempère Rémi Vénitien, de Vacances Transat. Le Français les visite, en gardant l’impression d’être en vacances. La seule attente que le Mexique ne comblera pas, c’est le voyage à 5 $ par jour. » Les tour-opérateurs s’attendent donc à ce que les circuits fassent, à leur tour, le plein cet hiver. Fans de culturel, même les pieds dans l’eau, les touristes français restent surtout attachés à un itinéraire qui montre un peu de tout, le classique Mexico-Cancún, alias Circuit Sud-Est. Partant de Mexico en quête de sites précolombiens, le trajet s’ouvre autant au passé espagnol qu’à la vie d’aujourd’hui, fut-elle celle des Indiens. « On ne vend que ce circuit, car le client n’a entendu parler que de ça, déplore cependant Sobeira Do Vale, de Caractères d’Amériques. Mais autant le proposer dans les règles de l’art, avec le nombre de nuitées nécessaires. Car réussir le Sud-Est, c’est vendre, demain, les villes coloniales. »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique