Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selon VVF, les Français ne renonceront pas aux vacances de février à cause d’Omicron

C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude menée par VVF Ingénierie, un cabinet-conseil spécialiste d’études et de conduite de projet d’équipements touristiques durables.

Pour mener son étude, VVF Ingénierie a interrogé un panel de Français* sur les motivations ou les freins au départ en vacances pendant les prochains congés scolaires, qui commencent ce samedi 5 février pour la zone B.

Et l’enseignement le plus significatif, c’est que la peur d’être contaminé sur le lieu de vacances n’est plus un frein pour la majorité des Français. En effet, seuls 10% des sondés mentionnent cette raison pour expliquer leurs réticences à s’engager pour les vacances de février, contre 54% lors d’un premier sondage au printemps 2020, et contre 37% lors des dernières vacances de Noël. Par contre, les conséquences indirectes de la pandémie continuent de refroidir le marché : la crainte de ne pas être remboursé de son séjour suite à une restriction de déplacement se positionne en premier pour la moitié des répondants, suivi de la fermeture des stations de ski (39 %) et la crainte d’un reconfinement durant les vacances (23 %).

Entre 200 et 500 euros de budget par personne

Finalement, ce sont des préoccupations bien plus traditionnelles qui aideront les Français à faire leurs choix. Ainsi, le budget demeure central dans le quotidien des Français et se révèle sans surprise le premier facteur de choix d’une destination pour les vacances de février (41%), souvent considérées comme onéreuses. La grande majorité des Français qui partent en vacances sur la période (52%) prévoit un budget compris entre 201 à 500 euros par personne. Les touristes hexagonaux sont plutôt prompts à réduire leurs dépenses sur la restauration (51%) ou l’hébergement (28%) plutôt que sur les activités sportives et les loisirs (26%).

Par ailleurs, la majorité des personnes interrogées (51%) préfèreront séjourner dans des résidences et villages vacances, marquant un certain retour à la normale par rapport à la période pré-pandémique. Un gros quart (26%) se tourneront vers les locations via un particulier ou une plateforme de réservations en ligne. Les hôtels progressent de 3 à 8% et, mécaniquement, les vacances chez des amis ou de la famille baissent de 23 à 15%.

Filiale de VVF, VVF Ingénierie a administré un questionnaire en ligne du 10 au 14 janvier 2022 auprès d’une population âgée de 18 ans et plus. 3 928 personnes ont répondu à l’enquête, parmi lesquels 19% avaient déjà loué chez VVF au cours des 10 dernières années.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique