Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pierre et Vacances/Center Parcs : le coronavirus n’a pas (encore) trop d’impact sur les résultats financiers

Le groupe, qui vient d’adopter une nouvelle stratégie en vue d’un retour à la rentabilité, accuse quand même un manque à gagner de 31 millions d’euros à cause de la pandémie.

Au terme du premier semestre de l’exercice 2019/2020, Pierre & Vacances/Center Parcs enregistre un chiffre d’affaires de 696 millions d’euros, en baisse de 5,7% par rapport à l’exercice précédent. Une baisse que le groupe impute notamment à la fermeture de la quasi-totalité de ses sites à la mi-mars, à cause des restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19, et qui « se traduit par un manque à gagner de 31 millions d’euros (15 millions d’euros sur le pôle Pierre & Vacances Tourisme Europe et 16 millions d’euros sur le pôle Center Parcs Europe) ».

© Pierre & Vacances/Center Parcs

Le chiffre d’affaires de l’activité « Tourisme » est en légère hausse (+0,7%), à 547,4 millions d’euros. Concernant la location, et ses 367,1 millions d’euros de CA (-0,1%), Pierre & Vacances Tourisme Europe perd du terrain (-8,4%), notamment à cause de la réduction de l’offre en montagne (malgré l’ouverture de deux nouvelles résidences à Méribel et Avoriaz) et des rénovations provoquant la fermeture temporaire de résidences Adagio.

Un prêt garanti par l’Etat ?

Les sites Center Parcs ont, eux, connu un beau semestre (+7%), notamment grâce à la réouverture après rénovation du Center Parcs de l’Ailette, et l’exploitation totale de Center Parcs Allgau, en Allemagne, inauguré en octobre 2018. Hors pandémie de Covid-19, Pierre & Vacances/Center Parcs a même calculé une croissance du chiffre d’affaires de location de 6,7% hors Covid-19 « essentiellement liée à une hausse du prix moyen de vente net ».

Dans le contexte actuel, qui remet en question les plans de développement de toutes les entreprises du tourisme, le groupe annonce la mise en œuvre « de mesures exceptionnelles de réduction de ses coûts et de préservation de sa trésorerie : flexibilisation des charges de personnels par le recours à l’activité partielle, adaptation des dépenses sur sites, suspension du paiement des loyers pendant les périodes de fermeture ». Pierre & Vacances/Center Parcs assure également avoir « mobilisé l’ensemble de ses sources de financement » et instruit un dossier de Prêt Garanti par l’Etat (PGE).

Les équipes de Pierre & Vacances/Center Parcs travaillent désormais sur un « offensif plan de relance qui sera engagé dès que seront délivrées les autorisations de réouverture ». Le groupe, qui n’a pas repensé son plan de redressement baptisé Change Up, parie sur une forte demande de séjours touristiques familiaux concentrée sur les marchés domestiques à la reprise.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique