Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Disney met la moitié de ses salariés au chômage technique

L’un des plus grands groupes de loisirs au monde veut limiter la casse pendant la fermeture de ses parcs d’attractions. La décision fait polémique.

La pandémie de Covid-19 continue de paralyser l’industrie du tourisme, et donc celle des parcs à thèmes, dans le monde entier. Le groupe Disney vient de prendre une décision radicale en mettant la moitié de ses salariés au chômage technique, selon Financial Times. Plus de 100 000 employés sont concernés, parmi lesquels ceux de Disneyland Paris.

Une mesure qui devrait permettre au groupe d’économiser environ 459 millions d’euros par mois. En prenant cette décision, Disney veut bien évidemment limiter l’impact de la fermeture de ses différents parcs aux Etats-Unis, en Europe et en Asie. S’ils ont généré un revenu d’exploitation de 7 milliards de dollars en 2019, les parcs Disney doivent honorer d’importants coûts fixes, à commencer par ceux liés aux ressources humaines.

Bonus et dividendes maintenus

Les employés du groupe devront donc composer avec le droit du travail local, plus ou moins avantageux pour eux et pour l’entreprise, en fonction du pays d’implantation du parc. En France, par exemple, les salariés de Disneyland Paris devraient pouvoir se reposer sur le dispositif de chômage partiel mis en place par le Gouvernement. Aux Etats-Unis, le groupe a demandé à ses employés de solliciter les prestations gouvernementales promises par Donald Trump, sans pouvoir garantir que chacun des salariés pourra en bénéficier.

Cette décision, qui vise à préserver la santé financière du groupe, a déclenché une polémique aux Etats-Unis. En effet, et même si Bob Iger, le président exécutif de Disney, renonce à son salaire pendant toute la durée de la pandémie, les bonus accordés aux cadres de l’entreprise – bien plus rémunérateurs – sont maintenus. De la même façon, le versement de plus d’1,5 milliard de dollars de dividendes aux actionnaires de The Walt Disney Compagny est toujours programmé en juillet.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique