Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Nouvelle durée de validité du pass sanitaire de l’UE : que se passe-t-il pour les voyageurs vaccinés depuis plus de neuf mois ?

A partir du 1er février 2022, les règles changent pour la durée de validité du certificat européen de vaccination, avec des répercussions concrètes pour les voyageurs.

À compter du 1er février 2022, le certificat européen de vaccination contre le Covid-19 sera valide 9 mois maximum après la fin du schéma de primo-vaccination. Une décision qui a des répercussions très concrètes pour les voyageurs vaccinés : les nouvelles règles relatives à la période d’acceptation des certificats de vaccination s’appliquent en effet dans le cadre des voyages au sein de l’Union européenne.

Dans le détail, la Commission européenne a adopté le 21 décembre des règles relatives au certificat numérique Covid-19 de l’UE établissant, à des fins de voyage au sein de l’UE, une période d’acceptation contraignante de 9 mois (270 jours exactement) pour les certificats de vaccination.

 

« Les certificats de vaccination seront acceptés par les États membres pendant une période de neuf mois à compter de l’administration de la dernière dose de primovaccination, précise un communiqué de la Commission européenne. Dans le cas d’un vaccin à dose unique, cela signifie 270 jours à compter de la première et unique dose. Dans le cas d’un vaccin à deux doses, il s’agit de 270 jours à compter de la deuxième dose ou, conformément à la stratégie de vaccination de l’État membre de vaccination, de la première et unique dose après le rétablissement d’une personne infectée. »

Quid des doses de rappel ?

En vertu de ces règles de l’UE, applicables aux voyages intérieurs de l’UE, les Etats membres doivent donc accepter tout certificat de vaccination délivré depuis moins de neuf mois après l’administration de la dernière dose de primovaccination. Les Etats membres ne peuvent pas prévoir une période d’acceptation plus courte ou plus longue, souligne le document.

Quid des doses de rappel ? « Cette période d’acceptation tient compte des orientations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, selon lesquelles les doses de rappel sont recommandées au plus tard six mois après la fin du premier cycle de vaccination, nous explique un porte-parole de la Commission européenne. Le certificat restera valable pendant une période de grâce de trois mois supplémentaires au-delà de ces six mois afin de garantir que les campagnes nationales de vaccination puissent s’adapter et que les citoyens aient accès aux doses de rappel. »

Que se passe-t-il au-delà de ce délai de validité du certificat de vaccination ? Une personne souhaitant voyager et vaccinée il y a plus de 9 mois pourra disposer d’un certificat valide si elle reçoit une troisième dose ou si elle présente un test PCR négatif, nous a-t-il également été précisé. Autrement dit, le délai de neuf mois s’impose uniquement aux personnes qui ont reçu seulement deux doses de vaccin (ou une seule dose pour le cas d’un vaccin mono-dose).

Des exemples sont donnés dans la FAQ publiée lorsque la Commission a proposé ces règles, le 25 novembre dernier. Ainsi, un certificat de vaccination qui indique comme date de vaccination avec la deuxième dose d’une série de primovaccination à deux doses le 15 mai 2021 doit être accepté jusqu’au 15 février 2022. Après cette date, la personne peut voyager sur la base du certificat de vaccination délivré après l’injection de rappel (qui n’est  pas soumis à une période de validité à ce stade), soit sur la base d’un certificat de test de dépistage négatif au Covid-19.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique