Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fermeture des frontières prolongée au Maroc, nouvelles restrictions en Italie, à Chypre au Québec et à Hong Kong

Pour lutter contre la propagation du variant Omicron, plusieurs destinations ont fait évoluer leurs conditions d’entrée ou de séjour. Le Maroc, lui, garde portes closes.

Maroc : les frontières fermées au moins jusqu’au 31 janvier

Les espoirs sont à nouveau douchés : les frontières du Maroc resteront fermées jusqu’au 31 janvier. Les vols de passagers vers et à destination du Maroc sont suspendus depuis le 29 novembre. Une situation catastrophique pour les professionnels du tourisme marocain, nombreux à être menacés de faillite.

Italie : port du masque FFP2 obligatoire dès l’avion

Le port du masque FFP2 est désormais obligatoire dans tous les moyens de transport en Italie, y compris les avions, alerte le quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs. Les voyageurs embarquant pour l’Italie devront donc s’assurer de porter un masque FFP2. Des conditions d’entrée strictes sur le territoires sont appliquées au moins jusqu’au 31 janvier 2022. Les voyageurs vaccinés doivent présenter le résultat négatif d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures (les auto-tests ne sont pas acceptés) ainsi que la preuve d’un schéma vaccinal complet (valable 9 mois) avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament. Les voyageurs non vaccinés doivent présenter un test de moins de 24 heures et effectuer une quarantaine de cinq jours. Des mesures particulières s’appliquent également aux voyageurs guéris (tout le détail des mesures ici).

Chypre : test obligatoire quel que soit le statut vaccinal

Les conditions d’entrée à Chypre ont évolué. Du 4 janvier au 15 janvier 2022, tous les passagers arrivant à Chypre devront disposer d’un test PCR négatif effectué dans les 48 heures avant leur départ, quel que soit leur statut vaccinal, fait savoir le quai d’Orsay. La France est en outre placée en catégorie rouge. Ainsi que le détaille le quai d’Orsay, les personnes vaccinées devront présenter un certificat (le cas échant le certificat vert européen, « GreenPass ») indiquant avoir complété le cycle vaccinal. Les voyageurs doivent également remplir le CyprusFlightPass au moins 24 heures avant le départ. Tous les passagers, à l’exclusion de ceux pouvant justifier d’une dose de rappel de vaccin, devront réaliser un test antigénique (gratuit dans les centres de test du ministère de la santé sur présentation de la carte d’embarquement) 3 jours après leur arrivée à Chypre. Par ailleurs, depuis le 6 décembre et jusqu’au 10 janvier 2022 inclus, tous les voyageurs de plus de 12 ans, quel que soit le statut vaccinal, arrivant à Chypre devront réaliser un test PCR à la descente de l’avion, facturé 15 €. Il conviendra de s’isoler dans l’attente du résultat, communiqué en quelques heures par SMS. L’entrée à Chypre depuis certains pays d’Afrique australe répond à des conditions spécifiques, notamment de quarantaine. Pour les vols en correspondance, il convient également de s’enquérir des règles en vigueur dans le pays de transit (formulaire, tests, modalités de prise en compte des vaccins). Plus d’informations ici.

Québec : couvre-feu 

En raison de l’explosion du nombre de cas Omicron, un couvre-feu a été instauré au Québec. Il n’est plus possible de circuler entre 22 heures et 5 heures du matin dans l’ensemble des régions du Québec.

Hong Kong : les voyageurs en provenance de France interdits

Le gouvernement de Hong Kong a annoncé mercredi l’interdiction de toute arrivée de voyageurs par avion en provenance de huit pays, la fermeture des bars et un couvre-feu pour les restaurants après la détection d’un foyer de variant Omicron dans la ville. Les pays concernés par l’interdiction des arrivées sont la France, le Canada, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Inde, le Pakistan, l’Australie et les Philippines, a précisé à la presse la cheffe de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam. « Les vols de passagers en provenance de ces pays ne seront pas autorisés à atterrir à Hong Kong et les individus qui ont séjourné dans ces pays ne sont plus autorisés à embarquer dans des vols pour Hong Kong, y compris des vols en correspondance » à partir de samedi minuit et pendant deux semaines, a-t-elle dit.

1 commentaire
  1. Yamina Saidj dit

    En fermant les frontières, il pense sauver son peuple mais il se rend pas compte qui le tue…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique