Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Émission d’avoirs pour les vols annulés : pour l’instant, l’Europe dit non

L’Europe refuse toujours le principe de l’avoir, et demande pour l’instant aux compagnies de rembourser les clients des vols annulés en raison de la pandémie.

Voilà une annonce pour le peu surprenante… Alors que le secrétaire d’Etat aux Transport Jean-Baptiste Djebbari milite en faveur des avoirs, l’Europe ne semble pas réceptive à cette idée. En tout cas pas en l’état.

Interrogée par Reuters, Adina-Ioana Vălean, membre de la Commission européenne chargé des transports, a tenu mercredi des propos très clairs : les compagnies aériennes doivent rembourser les clients pour les vols annulés en raison de la pandémie COVID-19. Rejetant ainsi les appels des transporteurs à assouplir les règles de l’Union européenne (UE) et à permettre une dérogation aux obligations de remboursement dans toute l’UE en mettant en place un système d’avoir.

Alors que les compagnies aériennes cherchent à obtenir le soutien des pouvoirs publics, les transporteurs affirment que le remboursement de centaines de milliers de billets leur fera perdre énormément d’argent. Mais Adina-Ioana Vălean a déclaré à Reuters que la législation européenne ne pouvait pas être modifiée facilement.

« Pour modifier une disposition de cette loi, il faudrait un large soutien pour un accord des autres institutions », a-t-elle déclaré dans un entretien téléphonique, en faisant référence au Conseil européen et au Parlement européen. « Nous n’allons pas agir sur la législation à ce stade ».

Pas d’avoirs… tant qu’il n’y aura pas de garanties solides

Selon les organisations de consommateurs, certaines grandes compagnies aériennes bafouent déjà les règles de remboursement, obligeant les clients à accepter des bons d’achat. La commissaire européenne a reconnu les problèmes de liquidités, mais a déclaré que les gouvernements de l’UE avaient d’autres moyens d’aider, ce que la Commission européenne surveille.

Pour autant, l’idée de mettre en place des avoirs n’est pas totalement abandonnée. Mais il faudra des garanties. « Nous envisageons d’encourager les consommateurs à utiliser des bons d’achat si ce type d’instrument est correctement garanti par un fonds gouvernemental ou autre », a déclaré Adina-Ioana Vălean à Reuters..

La Commission a déjà assoupli les règles en matière d’aides d’État pour permettre aux gouvernements de soutenir les compagnies aériennes. Le Parlement européen a accepté en mars de suspendre l’obligation faite aux compagnies aériennes d’exploiter leurs lignes régulières sous peine de renoncer à des créneaux d’atterrissage

A lire aussi :

1 commentaire
  1. CHRISTOPHE REGARD dit

    C’est la même Europe qui a obligé pendant des semaines les compagnies à faire voler des avions vides pour conserver leurs slots.
    C’est pas de cette Europe qu’on veut : virez=moi tous ces incompétents bouffis de leur [abus de] pouvoir !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique