Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Locasun.fr tend la main aux agences

Le spécialiste de locations de vacances prend ses marques sur Internet depuis 2001. En attendant la refonte de son site, il ouvre sa porte aux agences.

Locasun revend des villas et des appartements dans des régions touristiques françaises (PACA et Languedoc-Roussillon), mais aussi en Espagne et en Italie notamment. Le site affiche un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros en 2007, pour 1900 contrats. « Nous doublons nos ventes chaque année », assure Philippe Maujean, cofondateur. « Environ les deux tiers de nos 12 000 offres proviennent de particuliers qui confient leurs biens à des agences immobilières. Le tiers restant, de fournisseurs comme Odalys, EuroGroup et Goelia ».

 

Le site, qui s'est développé seul, a décidé de s'ouvrir aux agences de voyages traditionnelles. « Nous voulons leur faire profiter de nos sept années d'expérience », poursuit Philippe Maujean. « Nous pouvons fournir notre moteur et nos fiches descriptives, en flux XML. Et nous pouvons facilement mettre à la disposition des agences des télévendeurs dédiés de notre plateau téléphonique. » Soit proposer son moteur en marque blanche, avec partage de commissions.

 

Locasun.fr (12 salariés) n'est pas le seul sur le terrain de la location de vacances automatisée. Loin sans faut. Interhome, Location Vacances Express et Homelidays font partie des sites qui occupent le terrain, avec des sites plus modernes. Locasun.fr a toutefois sa propre patte, grâce à ses relations privilégiées avec des agences immobilières locales qui lui permettent de commercialiser des offres exclusives, explique Philippe Maujean. Et le site, d'origine, sera bientôt dépoussiéré : au mois de septembre, sa maquette va faire l'objet d'une refonte. Le contenu sera davantage mis en valeur, notamment grâce à des efforts de géo-localisation. Pour l'instant, Locasun.fr fait l'impasse sur le multimédia comme la vidéo, et sur le web 2.0. Les clients ne peuvent pas déposer d'avis, ni de vidéos. En conclusion, le fond est là, la forme, pas toujours.

 

Laisser un commentaire