Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : une semaine comme le basque, bondissante !

Belle semaine, malgré une météo déprimante, riche en bondissements et rebondissement. Maurice, Maroc, Autriche et le fin du fin : un double ministre. Joie !

Personne n’avait compris : du jour au lendemain, nos hautes autorités (pas toujours bien pensantes), avaient institué pour les voyageurs français la colorisation en « rouge écarlate » de l’Île Maurice. Bon. Ce qui était d’une stupidité assez rare. En effet, rien de plus facile pour nos touristes de passer par la Suisse ou l’Allemagne pour arriver sur cette destination particulièrement prisée des voyageurs français… et accessoirement de nos voyagistes.

Tout est bien qui finit bien, le « rouge écarlate » est retombé aussi vite qu’il avait été instauré.

Pour le Maroc, également une destination appréciée des Français l’hiver, c’est encore une aberration difficile à comprendre. Tandis que la Tunisie voisine multiplie les efforts sanitaires, et accueille volontiers ses touristes, le Royaume de notre ami le roi, apparemment en proie à une trouille irrépressible, s’enferme à double tour. Il nous refait d’ailleurs le même coup lors de la première crise covidesque, supprimant quasi du jour au lendemain tous les vols en provenance de France vers le Royaume. Et vice-versa !

Dominique Gobert, éditorialiste

On attendait la réouverture cette semaine, c’est raté, le Maroc ouvrira (ou pas) ses frontières aux Français le 1er janvier.

Bonne année !

Quant à l’Autriche, le confinement sera levé dès lundi. Ça, c’est aussi une bonne nouvelle pour nos amis voyagistes qui pourront continuer à vendre réveillons et concerts du Nouvel an dans l’une des plus belles capitales européennes.

Et puis, le fin du fin. Alain Griset, ministre délégué chargé des PME a été condamné, en première instance et avec sursis, pour avoir « dissimulé une partie de son patrimoine » … ou du moins oublié de le déclarer. Alain Griset a largement été partie prenante dans le « sauvetage » du secteur du tourisme ces derniers temps. Il avait d’ailleurs été très efficace.

De vous à moi, à l’heure où la communication circule plus vite encore que le Covid, faut être un peu… simplet !

Mais du coup, la valeur, l’obstination et le courage (faut le dire quand c’est vrai) ont enfin payé. De simple secrétaire d’Etat, notre Jean-Baptiste Lemoyne a gagné le cocotier en devenant en quelques heures ministre délégué du Tourisme et des PME. Que de chemin parcouru !

C’est une juste et louable décision de la part de Président Macron et je ne doute pas une seconde que Frère Lemoyne continue, avec davantage de pouvoir, d’œuvrer pour ce secteur primordial pour notre économie.

Dommage simplement que ce ne soit que pour un court terme, de quatre mois.

A moins que…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique