Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : tourisme, du sang et des larmes

Les semaines se suivent et se ressemblent… en pire- sans vouloir tomber dans le pessimisme intense qui commence à gagner l’ensemble du monde civilisé. Evidemment, pour les abrutis qui rêvent encore à coups de coutelas, c’est tout bénef…

Car, hélas, le confinage nouveau (rien à voir avec le Beaujolais du même nom) ne rebute en rien les massacreurs de tous poils hirsutes. C’est dit, parce que je crois aussi profondément à la liberté d’expression !

Confinage donc, pour une durée « a minima », a bien exprimé Président Macron, de quatre semaines, soit jusqu’au 1er décembre prochain.

Le tourisme est donc totalement à l’arrêt. Un vrai coup de massue pour ce secteur, malgré des aides financières très importantes.

Cependant, si j’ai bien compris, nos frontières intérieures restent ouvertes. C’est bien, mais si j’ai toujours bien compris, il est hors de question de voyager en Europe. Au passage d’ailleurs, j’ai bien entendu « Europe » et non pas Espace Schengen.

Comme j’ai l’esprit un peu taquin et que malgré tout, un sourire ne fait jamais de mal. J’avoue que la « recommandation du Seto »  « de reporter tous les départs prévus d’ici au lundi 30 novembre 2020 » m’étonne un peu.

Dominique Gobert, éditorialiste

Ben, ça me parait l’évidence même, ne serait-ce que, dans les Ausweis (obligatoires pour se déplacer) le motif de « trajet vers l’aéroport » n’est pas mentionné.

Quant aux compagnies aériennes, si les programmes de vols sont maintenus durant le week-end, m’étonnerait bien qu’il ne se réduisent pas encore un peu plus à partir de lundi.

Reste maintenant, une fois de plus, que les malheureux clients qui avaient réservé vont très certainement réclamer leur remboursement. Malgré les demandes émises par le syndicat, il est absolument hors de question, selon les autorités, de prolonger l’ordonnance sur les avoirs. Conclusion : va falloir rembourser…

Et, toujours taquin, alors qu’avant le début des vacances de la Toussaint, on nous répétait, nous encourageait à « réserver » nos vacances, ben, c’est dramatiquement raté !

Dommage, mais hélas, inéluctable et très sincèrement, sans être l’Oracle de Delphes ou la Pythie de je ne sais plus quelle cité de l’antiquité, les vacances de Noël me paraissent sacrément compromises. Je vois mal le virus accepter la trêve des confiseurs…

Autre sujet d’inquiétude, (désolé, j’aimerais être plus positif), ce sondage réalisé par les Entreprises du Voyage, dont, soit dit en passant, il convient de saluer le boulot accompli depuis le début de la crise. Un coup de chapeau particulier à Madame Boned, cette grande petite femme qui est sur tous les fronts.

Or donc, selon le sondage mené par EdV, sur quelque 400 entreprises du secteur interrogées, 6 sur 10 envisagent de licencier et de réduire drastiquement leurs effectifs.

Certes, Bruno Lemaire et Jean Castex ont mis tous les moyens afin qu’une telle éventualité ne se produise pas. La majorité des patrons se sont engagés à tout faire pour ne pas y arriver. Enfin, tous les patrons honnêtes et humains. Malheureusement certains, contraints et forcés, seront obligés de diminuer leur masse salariale.

En revanche, certains voyous ont déjà commencé, profitant de l’occasion.

Pas glop !

Ah, j’allais oublier : notre ami Jean-Louis Baroux, fondateur d’APG, vient de publier son dernier roman « On a perdu le MH370 ». Une hypothèse passionnante sur la disparition du vol de Malaysia Airlines en mars 2014, dont je vous laisse découvrir la fin…

Dans toutes les bonnes librairies… dès que celles-ci auront le droit d’ouvrir !

1 commentaire
  1. Sophie dit

    Super article Monsieur Gobert comme toujours .
    J’en connais un de patron voyou !
    Celui de FTI Voyages qui va profiter de cette «saloperie » pour fermer son bureau parisien et liquider les services : clubs et commercial groupe !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique