Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : questions… en passant

Avant dernière étape, le 9 juin, de la libération du pays, on y croit ? Du moins, on veut y croire, mais sans vouloir jouer les Cassandre, souvenons-nous de l’année dernière, même date. On y croyait aussi, la France prenait ses vacances. Sauf qu’à la rentrée…

En attendant, l’optimisme est de rigueur et la saison touristique en France s’annonce sous les meilleurs auspices. En effectuant hier un bref tour de France téléphonique des agences de voyages, on sent véritablement du mouvement. L’une d’entre elles me confiait d’ailleurs avoir reçu de jeunes clients qui ne « connaissaient » pas trop le principe, mais la consultaient « parce que, au moins, on est rassurés ».

Comme quoi, à chaque malheur, un bonheur peut surgir…

Au registre des tours de France, une petite digression : il est absolument scandaleux que des dingos dignes de rien, venus très certainement au cri de Montjoie Saint Denis (pas celui du 9-3) du lointain passé des Visiteurs, puissent infliger un soufflet (je m’adapte) au président de la République. Nos institutions représentent chaque citoyen et en tant que tel, j’ai reçu cette claque en pleine figure. Honnis ces dingues pour employer un langage que très vraisemblablement, ils ne comprennent même pas.

Dominique Gobert, éditorialiste

Or donc, pour en revenir à notre sujet, les agences affichent un premier sourire. Et c’est tant mieux. Mais, malgré la récente annonce de cette « carte des pays » verts, orange, rouges, ces pauvres voyagistes sont parfois incapables de conseiller leurs clients.

Dans quels pays, hors France, peut-on vacancer ?

Encore une fois, malgré les récentes déclarations de l’OMT, il n’existe encore aucune harmonisation européenne. Sans parler du principe de réciprocité qui est, du moins pour le moment, nul et non avenu.

Comme le dit très justement le patron des Entreprises du Voyage, « en dehors des pays européens, il n’est pour le moment pas possible pour les Français de voyager vers les pays de la liste verte du gouvernement ».

Quant aux pays classés « orange », même vacciné, c’est encore la croix et la bannière. De même, certains pays acceptent sans problèmes des Français tandis que la France impose des conditions parfois dures. Ce qui n’empêchera pas les voyageurs étrangers de passer par un pays plus « tolérant » pour se rendre en France. On a parfois l’impression de marcher sur la tête…

Sans oublier, pour nos voyagistes « exportateurs » qui comptent sur la Tunisie ou La Maroc. Là encore, pour le moment c’est compliqué.

J’ai d’ailleurs une pensée un peu émue pour une ville appréciée de l’une de mes camarades de travail (vieille expression désuète que j’aime beaucoup), Marrakech, qui subit depuis plus d’un an une misère sans précédent. Là-bas, notre ami le Roi verse une aide de 2000 dirhams (186€) par mois aux salariés du secteur.

Tiens, à propos et en parlant de réciprocité, nos nouveaux amis qui ont voté pour Joe (pas le taxi) sont bienvenus chez nous, y compris dans nos jolis territoires de la lointaine mer jolie et ensoleillée.

Mais pour nous, même vaccinés, c’est encore un peu compliqué.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique