Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : adieu, Cédric Pastour

Je l’avais connu tout jeune. J’étais aussi tout jeune. Il rêvait d’avions, de transport et il travaillait alors chez Look Voyages, avec Lulu Klat. Cédric Pastour s’est envolé, hier. Il avait 57 ans.

Ce n’était pas, contrairement à ce que disaient et disent encore les Amérindiens des plaines, Sioux et Cheyennes particulièrement, un beau jour pour mourir. Cédric est décédé sur une table d’opération, tranquillement mais hélas définitivement.

Il aura marqué le secteur du transport aérien français, car, dans une certaine manière, il aura contribué à faire jaillir dans le ciel français cette nouvelle génération de compagnies aériennes. A l’époque déjà, elles étaient décidées à réduire la puissance et l’influence de la compagnie nationale, Air France.

Laurent Magnin (ex-XL Airways), que j’ai joint par téléphone, s’est montré particulièrement affecté. Diable, n’étaient-t-ils pas, à l’époque les étoiles montantes du transport aérien français ? Ils en riaient souvent ensemble, ces deux gamins qui voulaient changer les habitudes et transformer le transport aérien.

Dominique Gobert, éditorialiste

Ils se marraient aussi, ces jeunes directeurs commerciaux. D’autre part parce qu’ils étaient les plus jeunots dans ce secteur, clamant lors de leurs échanges qu’ils « allaient booster les vieux ». Laurent était chez Corsair. Cédric accompagnait Lotfi Belhassine à la création d’Air Liberté.

C’est à cette époque que j’avais eu la joie de rencontrer toute cette bande, enthousiaste, moderne, pleine d’avenir.

Cédric était un cas un peu à part et, parfois, nous avons eu des échanges musclés. Mais il avait plein de charme (et il le savait) qui désamorçait assez vite tout affrontement violent.

Pourtant, il était capable de piquer de ces colères, réduisant la puissance d’un typhon à un simple petit coup de vent, ce qui faisait d’ailleurs souvent sourire (et parfois rire) ses collaborateurs. Ils formaient d’ailleurs une bonne paire avec ce vieux Belhassine durant l’épopée d’Air Liberté.

Cédric, c’était aussi le garçon qui avait monté Star Airlines, cette compagnie à l’étoile bleue, une low-cost avant l’heure. Mais c’était encore le temps où, même une low cost soignait encore ses passagers, ses clients et non seulement les nourrissaient, mais leur permettaient d’emporter leurs valoches. Et Cédric avait déjà compris le principe de la productivité pour les représentants des pilotes qui ne l’aimaient pas… plus que ça !

Le rêve n’aura pas suffi à Cédric, lequel sera obligé, faute de moyens, d’abandonner Star Airlines, que son pote Magnin transformera en XL Airways… Les deux hommes sont ensuite restés en contact.

Cédric Pastour a poursuivi son vieux rêve d’aérien, sans cependant vouloir tenir compte de l’évolution du transport aérien. Son passage chez Air Tahiti Nui n’aura pas été un succès, Cédric n’ayant vraisemblablement pas tenu compte de l’influence politique qui régissait cette compagnie.

Las, de santé délicate, il tente une dernière fois son parcours aérien avec Aigle Azur, mais il baisse les bras.

Il était brillant, intelligent et surtout bosseur. Ça n’aura pas suffi.

Le monde de l’aérien français est en deuil, car il est toujours injuste de voir partir un copain. Et, bien entendu, toute l’équipe de L’Echo touristique pense avec tristesse à toute sa petite famille.

Que le vent te soit favorable, ami…

6 commentaires
  1. Michel Lacombe dit

    Merci à Dominique Gobert pour avoir consacré son édito à la mémoire de Cédric Pastour dont j’ai été à la fois collègue et client à l’époque du Groupe A dirigé par Lofti Belhassine . Mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

  2. DOMINIQUE MOLLET dit

    C etait mon ami depuis ses 19 ans; j’ai vu en lui une personnalité hors normes; je l’ai embauché à LILLE alors qu’il etait étudiant à l’EDHEC, après l’élève a dépassé le maitre; nous etions toujours en relation; il fut le témoin de mon second mariage et nous etions toujours à l’ecoute l’un de l’autre ; nous parlions beaucoup; on se voyait à Nice tres regulièrement; je suivais ses turpitudes d’heritage paternel, ses propositions d’emploi dans l’aérien; 3 jours avant son deces nous communiquions par sms car il ne pouvait pas parler à cause d’une sonde stomacale ; je serai a ses obseques avec mon fils que Cedric avait embauché chez Look il y a 20 ans; je suis KO; terminés nos petits repas en bord de mer pour refaire le monde, pour faire de la politique de bistrot ( il a été journaliste avant l’aerien); terminés son sourire ravageur, ses éclats de rire, quand je faisais le pitre,Grand travailleur, d’une grande intelligence, je perds beaucoup et Nice, ville que tu chérissais est triste sans toi. Cédric je ne t’oublierai jamais

  3. GERARD CATTEUW dit

    Très bel hommage en effet. Cédric était un ami . Je l’ai connu à la fin des années 80 lorsqu’il était chez Air Liberté avec Lotfi Belhassine et Marcel Roynel. Ils nous ont beaucoup aidé à l’époque pour positionner un avion à Lille pour notre T.O. Aquatour. Nous avons pu apprécier son professionnalisme et sa disponibilité . Nous l’avons suivi lorsqu’il a fondé Star Airlines et un avion à l’étoile bleue a été positionné à Lille d’avril à octobre pendant de nombreuses années. Cédric était une personne très attachante. Il est partir rejoindre son ami Luc Preher pour un long voyage …Tu resteras dans la mémoire de tous les anciens collaborateurs d’Aquatour. Adieu l’ami…

  4. Olivier Moracchini dit

    Très bel article Dominique.
    Enorme tristesse, RIP Cédric

  5. liliane courivaud dit

    Je suis peinée d’apprendre son départ. Il m’a tellement appris lorsque j’affrètais des chaînes charter. Je me rappelle d’un homme compétent et très sympathique…

  6. François Filloux dit

    Merci pour ce bel hommage Dominique , Cédric est allé rejoindre notre vieil ami Luc .

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique