Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le voyage d’affaires chute de plus de 60% en 2020

C’est le principal enseignement du dernier baromètre EPSA-IFTM, dédié à l’impact de la crise sanitaire sur les voyages d’affaires.

Comme l’ensemble de l’industrie touristique, le voyage d’affaires a été lourdement frappé par la pandémie de Covid-19. Selon le dernier baromètre EPSA-IFTM, « l’annulation en série des événements professionnels a entraîné avec elle la diminution des voyages d’affaires qui enregistre une baisse inédite comprise entre -63 à -72% en 2020 ».

Mécaniquement, l’impact se ressent sur l’ensemble de la chaîne touristique. Ainsi, l’aérien accuse une perte de 118 milliards de dollars (IATA), et chute au niveau de 2003 en nombre de passagers, avec 1,8 milliard de passagers (contre 4,5 milliards en 2019). L’hôtellerie, elle, enregistre des taux d’occupation situés entre 25 et 30% (contre 60% en 2019) et une baisse des prix moyenne autour de 25%. Les agences de voyages, et notamment les TMC, sont confrontées à une baisse des transactions de l’ordre de -75 à -90%, alors même que la charge de travail est bien plus lourde (gestion des reports, …).

Un impact à long terme sur les budgets

Le MICE a également été paralysé en 2020, avec une baisse du chiffre d’affaires de 80%, mettant 90% des salariés du secteur au chômage partiel. Aujourd’hui, alors que l’incertitude plane, que les voyages demeurent impossibles ou fortement déconseillés, et que les salles de congrès sont toujours fermées, les personnes interrogées pour le baromètre tablent sur une reprise progressive du voyage d’affaires en 2021… et un impact à long terme sur les budgets dédiés à ce poste.

« Les secteurs des déplacements et de l’événementiel ont connu une année 2020 sans précédent, avec un retour à des niveaux d’activité observés il y a parfois plusieurs décennies. La reprise sera progressive et repose sur le succès des campagnes de vaccination, qui amèneront aussi le retour de la confiance des voyageurs. Ces mêmes voyageurs auront une conscience environnementale accrue, la décision de voyager sera plus réfléchie et en cela le rôle de l’agence de voyage sera essentiel” analyse Christophe Roth, directeur des missions au sein du cabinet EPSA et expert en Business travel.

Ce baromètre FCM Travel Solution – EPSA a été réalisé du 05 octobre au 11 décembre 2020, auprès de 440 voyageurs d’affaires, issus des entreprises du secteur Privé (52%) et Public et assimilé (48%) interrogés en ligne.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique