Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Jura, le joyau inattendu

La fréquentation patine due à une hôtellerie qui tarde à se renouveler et à un déficit d’image qui colle à la destination. Pourtant, le Jura vaut le détour. Et des retours.

Montagnes, lacs, villages, vignobles, gastronomie… Le Jura ne manque pas d’atouts et de charme. Le département concentre sur son petit territoire tout ce que l’on peut attendre d’une destination de vacances : un ensemble de lacs aux eaux turquoise, une succession de villages parmi les plus beaux de France, des villes riches de leur patrimoine historique et une cuisine savoureuse. Et pourtant, la fréquentation peine à décoller. L’an dernier, le Jura a enregistré 7.3 millions de nuitées touristiques et hormis l’hôtellerie de plein air, tous les modes d’hébergement sont en baisse. Avec 46 % de taux d’occupation, les hôtels ont affiché la moyenne la plus basse de la décennie. Les villages de vacances ont, eux aussi, eu du mal à tenir le rythme soutenu de l’année 2009 avec des résultats en chute de 21 %. « L’hôtellerie a besoin de se rénover et de se repositionner sinon 30 % des établissements pourraient être en danger d’ici cinq ans », estime Thomas Desmurs, responsable du pôle développement des marchés au CDT Jura.

ALLIANCES POUR REDYNAMISER LE JURA

Absents de taille, les grands groupes hôteliers et spécialistes du locatif ne donnent pas l’impulsion nécessaire pour redynamiser le secteur. Au-delà de ses difficultés hôtelières, le Jura souffre par-dessus tout d’un problème de lisibilité. « On essaie depuis dix ans de casser notre image de destination neige où il fait toujours froid », explique-t-il. Mais le budget de communication annuel de 450 000 E, s’avère insuffisant pour vaincre les idées reçues, notamment celle de simple étape vers le sud de la France. Et c’était déjà en 2004 dans un esprit de conquête des principaux marchés, principalement parisiens et belges, que le Jura s’était rapproché du Doubs et de l’Ain pour créer le collectif Montagnes du Jura . Avec un but précis, celui de communiquer sur les multiples facettes du massif jurassien. Car le Jura souffre peut-être d’un déficit d’image mais certainement pas de notoriété.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique