Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Futuroscope sera ouvert dès le 13 juin

Le parc de loisirs poitevin, qui va pouvoir inaugurer sa nouvelle attraction, ouvrira avec un dispositif adapté aux recommandations sanitaires.

L’intervention d’Edouard Philippe ce jeudi 28 mai accélère la reprise de l’activité touristique, même partielle. Après avoir validé son protocole sanitaire auprès de la préfecture de la Vienne, le Futuroscope annonce sa réouverture progressive à compter du 13 juin.

Le parc sera donc ouvert dès les week-ends des 13/14 juin et 20/21 juin, puis tous les jours à partir du 27 juin. « Nous avons opté pour une réouverture progressive, en limitant le nombre de visiteurs au départ. Ce sera un deuxième démarrage de saison », confirme Rodolphe Bouin, président du directoire du Futuroscope. Le parc sera accessible uniquement sur réservation, dans un premier temps, en réservant son billet sur le site du Futuroscope. Ce qui permettra ainsi de limiter le nombre de visiteurs maximum à 5 000, comme l’a imposé l’Etat.

Des files d’attentes virtuelles

« Attraction par attraction, restaurant par restaurant, boutique par boutique… » : pour sa réouverture, le parc créé en 1987 a repensé l’ensemble de son organisation en l’adaptant aux principes des gestes barrières et de la distanciation sociale. Marquages au sol, nettoyages et désinfections renforcés, gels hydroalcooliques et formation des équipes du parc permettront d’accompagner les visiteurs dans le respect de ces nouvelles mesures d’hygiène. Enfin, le port du masque est recommandé dans tout le parc, et obligatoire dans certaines zones signalées.

Par ailleurs, et comme le font déjà d’autres parcs de loisirs, à l’instar Europa Park, le Futuroscope met en place une application de file d’attente virtuelle, développée par Lineberty. Disponible pour six attractions majeures du parc, elle permet aux visiteurs de réserver un créneau de visite, et facilite ainsi la gestion des flux, en évitant l’encombrement des files d’attente. Le principe de réservations et de prévente s’appliquera aussi dans les restaurants, dont la capacité d’accueil sera réduite. Le Futuroscope proposera par exemple la vente de pique-nique (toujours sur réservation) à partager sur les aires et pelouses du parc, qui s’étend sur 60 hectares.

Le Futuroscope, qui a accueilli plus d’1,9 million de visiteurs en 2019, va donc pouvoir reprendre le cours de sa transformation. L’inauguration d’Objectif Mars, la première montagne-russe du parc, en est le premier symbole, alors que de nombreuses nouvelles attractions devraient sortir de terre d’ici cinq ans.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique