Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Grèce retrouve le Nord

« Athènes, très branchée, et la Grèce du Nord, moins tendance, ont un point commun : tout pour plaire, sauf l’image. Elles offrent pourtant une belle alternative à la « dictature » balnéaire d’une redoutable rivale : la Crète. »

Grandiose monts du Pinde, habitats de lauze de Zagoria et du Pélion, villes semées de mosquées et de hammams désertés… La Grèce du Nord, qui s’étend, selon notre logique touristique, au-dessus de Delphes, c’est surtout une atmosphère, même si les tombeaux de Vergina ou les mosaïques de Pella lui donnent une touche archéologique. A l’époque où l’on filait vers la Grèce en car ou en voiture, le Nord était incontournable. La guerre en Yougoslavie a marqué un coup d’arrêt. La Grèce du Nord s’est démodée, regrette Patrick Roche, chez Fram, qui suit depuis Athènes l’évolution du marché . Le rapport 1/4 de balnéaire pour 3/4 de culturel s’est inversé. Dans un climat économique dépressif, les Français ont moins envie de se remémorer les exploits d’Alexandre le Grand… que de tout oublier dans un club crétois ! Suivant précisément l’exemple de la Crète, la Chalcidique – le domaine balnéaire à l’est de Salonique – a su s’équiper des meilleurs hôtels. Mais elle se heurte à un problème de notoriété : trois voyagistes qui avaient co-affrété un vol spécial n’ont pas pu faire toute la saison. On a tout essayé, confirme-t-on chez Allibert … Seuls les Météores accrochent. Mais le Nord n’est pas le seul à souffrir. Athènes se heurte au même problème d’image, observe Sylvie Nahon, directrice de la production d’Austro Pauli/Visit Europe, qui a supprimé cet été sa brochure dédiée à la Grèce et réintégré la production dans le catalogue Visit Europe. Dopée par les Jeux olympiques, rénovée dans ses moindres musées, orchestrant le triomphe de la zone piétonnière, cette incroyable ville de week-end est loin du succès d’Istanbul, à temps de vol égal ! Mais qu’il s’agisse d’Athènes ou de la Macédoine, cette Grèce-là est pourtant prête à donner d’autres couleurs à ces clichés blanc-bleu… qui finiront par lasser.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique