Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Canée (Hania) Des rues pages d’histoire

L’été, sur les quais du port de La Canée, les tavernes et terrasses font le plein. Le matin côté Est, et le soir côté Ouest, pour profiter de l’ombre en même temps que de la vue sur le côté ensoleillé. Attablé devant une salade crétoise et un vin rouge capiteux, le côté opposé est comme un tableau avec un emboîtement de façades vénitiennes ocre, rosées, ivoire, aux volets bleus, bordeaux et verts, aux toits de tuiles rouges et balcons de

L’été, sur les quais du port de La Canée, les tavernes et terrasses font le plein. Le matin côté Est, et le soir côté Ouest, pour profiter de l’ombre en même temps que de la vue sur le côté ensoleillé. Attablé devant une salade crétoise et un vin rouge capiteux, le côté opposé est comme un tableau avec un emboîtement de façades vénitiennes ocre, rosées, ivoire, aux volets bleus, bordeaux et verts, aux toits de tuiles rouges et balcons de fer forgés, rangées les unes contre les autres tout au long du demi-cercle du quai. Dans le port, entre le phare vénitien et le dôme de la mosquée des Janissaires, les plaisanciers sont plus nombreux que les pêcheurs, dont les caïques aux couleurs vives clapotent, chargés de monceaux de filets jaune vif. L’ancienne capitale crétoise draine des flots de touristes qui montent vers les ruelles denses du quartier de Topanas bien restauré, mais chargé de bimbeloteries. Accroché sur des rochers au-dessus du port, beaucoup moins fréquenté, domine le quartier du Kastelli, comme un village de Crète profonde avec ses chaises sur le pas des portes et ses ruelles silencieuses d’où montent les musiques du quai d’en bas. Toutes les rues de la ville, dominées par un fortin massif, sont des pages d’histoire : minarets élancés, cathédrale d’où s’échappe un choeur monocorde d’hommes, petites niches d’images pieuses et poussiéreuses aux carrefours, scooters contemporains rangés entre deux pots de fleurs sous un encorbellement en bois datant de l’époque turque…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique