Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jetset booste l’Amérique Latine

Le TO édite une version complètement refondue de sa brochure Amérique Latine, avec 52 pages supplémentaires, une nouvelle maquette et une mise en page qui fait la part belle aux photos.

Plus claire, plus équilibrée, et illustrée avec goût et élégance : la nouvelle brochure Amérique Latine de Jetset Equinoxiales ne manque pas d’atouts. Elle gagne 52 pages par rapport à l’ancienne mouture, des cartes détaillées, des grilles de tarifs plus claires, et elle est vraiment très attrayante à feuilleter. Sur le fond, le voyagiste a aussi beaucoup étoffé sa programmation avec de nombreuses nouveautés, notamment une remontée de l’Amazonie vénézuélienne (en 6j/5 nuits à partir de 914 euros par personne), un circuit en buggy dans le Nordeste brésilien (6j/5 nuits à partir de 1400 euros par personne) ou le circuit Déserts et volcans au Chili (14j/11 nuits à partir de 4523€ par personne).
 
Editée à 120 000 exemplaires et distribuée dans 2700 agences, la brochure est valable du 1er novembre au 31 octobre 2008 et sort en avance par rapport à l’année dernière pour permettre une meilleure efficacité dans les demandes de cotations. Nous insistons sur le fait que nous proposons toutes les Amériques, et nous souhaitons développer la part de l’Amérique Latine dans notre activité, explique Ermano Ficci, PDG de Jetset.
De janvier à fin mai 2007, l’activité du TO affiche une hausse de 10%, avec notamment les Etats-Unis qui ont bien repris (+31%) après le trou d’air de l’an dernier lié à l’obtention des passeports électroniques. Un manque à gagner que Jetset est bien décidé à rattrapper. Avec huit autres tour-opérateurs, nous avons assigné le ministère de l’intérieur devant le tribunal administratif pour faute dans la procédure de mise en place du passeport, poursuit Ermano Ficci. Jetset estime à 8 à 9 millions d’euros le manque à gagner en chiffre d’affaires l’an dernier lié à ces difficultés, mais reste discret sur la perte de marge (qu’il a néanmoins chiffrée).