Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean-Pierre Nadir (Easyvoyage) : « Les enquêtes sur Google ne changeront rien »

It’s just « too late » ! Pour le patron d’Easyvoyage, Google ne peut être inquiété par les enquêtes diligentées par les services européens et américains de la concurrence, concernant ses projets dans le voyage.

« On peut ralentir le train, mais on n'arrêtera pas la machine », estime Jean-Pierre Nadir. Le feu vert officiel au rachat d'ITA, au printemps, a fait sauter le dernier verrou, estime-t-il. C'est à ce moment-là que les autorités américaines auraient pu intimer le géant de rester dans son rôle de moteur de recherche, ô combien dominant. Comme chacun sait, il n'en fut rien. Et les pressions actuelles de Kayak, Expedia et consorts (via FairSearch) sont, pour lui, un combat d’arrière-garde.

« Google réalise 20% de son activité dans le tourisme, il consolidera ses positions ». Pour Jean-Pierre Nadir, le groupe piloté par Eric Schmidt n'est que le premier à investir le voyage. Les 4 autres stars d’Internet (Microsoft, Apple, Amazon, Facebook) devraient leur emboiter le pas avec la même logique : « Ces Big 5 nous enferment dans un environnement qui nous simplifie la vie ».
Easyvoyage se sent-il menacé ? Bien sûr, même si Google représente « 20% seulement » de son trafic. « Nous avons 25 développeurs, Kayak 300, et Google 25 000. C'est Fort Alamo ! ».

Comment une agence peut-elle résister ? « La ligne de crête est étroite, mais elle peut miser sur la réassurance. La bataille des outils, elle, est perdue ».
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique