Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

ITA rejoint l’alliance Skyteam, comme Alitalia avant elle

ITA Airways, qui a succédé à Alitalia en faillite, la remplacera également dans le programme de fidélité SkyTeam aux côtés notamment d’Air France.

« Nous saluons chaleureusement la décision d’ITA Airways de rejoindre notre alliance. Et d’assurer une continuité de service pour les millions de clients qui ont choisi SkyTeam pour aller en Italie », a déclaré le président de SkyTeam, Walter Cho.

Alitalia, compagnie historique italienne, percluse de dettes et mise sous tutelle par le gouvernement italien, a cessé ses opérations le 14 octobre. Après 74 ans d’existence, elle a donc quitté SkyTeam. 

Née sur ses cendres, ITA Airways l’a remplacée le lendemain, à une échelle réduite. Elle ne dispose que de la moitié de la flotte d’Alitalia, soit 52 appareils, dont sept gros porteurs. Une tâche difficile pour affronter un marché très concurrentiel et bouleversé par la crise du Covid-19.

Skyteam a eu peur qu’ITA passe chez Star Alliance

Les détenteurs de points de fidélité chez Alitalia pourront continuer à les utiliser chez SkyTeam, selon l’alliance fondée en 2000 qui réunit 19 compagnies aériennes, d’Air France à China Eastern en passant par Delta Air Lines et Aeroflot, pour un total revendiqué de 700 millions de clients par an avant la crise sanitaire.

La période de transition avait suscité des spéculations sur la possibilité de voir ITA Airways préférer à SkyTeam l’alliance rivale Star Alliance, qui compte notamment le géant allemand Lufthansa, l’américain United et Turkish Airlines.

Les alliances comme SkyTeam, Star Alliance ou OneWorld (British Airways, American Airlines, Qantas…) permettent aux compagnies d’étendre leur réseau au moyen de partages de code et de vols synchronisés. Et de fidéliser les grands voyageurs grâce à des programmes de points, des salons d’attente séparés ou encore des lignes prioritaires à l’embarquement.

A lire aussi : 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique