Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ile d’Elbe

Le fantôme de Napoléon

Le fantôme de Napoléon nous poursuit ! Cap sur l’île d’Elbe, au large de la Toscane. Rares sont les Français qui savent la situer sur une carte. Elle est pourtant connue de tous depuis que l’empereur en exil en fit son royaume miniature en 1814. On l’imaginerait triste et grise. Elle est au contraire gaie et lumineuse. Il est vrai que la légende raconte qu’un bijou égaré par Vénus serait à l’origine d’Elbe. L’extraction des pierres précieuses, qui attira jadis Grecs, Romains, Sarrasins ou Espagnols demeure d’ailleurs la deuxième activité de l’île, après le tourisme… Dans la capitale Portoferraio, l’ambiance est plutôt tranquilla. Rien ne semble déranger la quiétude des 27 000 habitants de l’île, longue de 50 km. Pas même les scooters qui pétaradent sur le port. De petits vicoli (ruelles) pentus bordés de maisons orange conduisent à la Villa dei Mulini. C’est le chemin qu’ont pris les Français du Star Clipper, comme aimantés par cette maison qui hébergea Napoléon. Mais les Allemands n’ont que faire des frasques passées de l’illustre hôte. Ils préfèrent s’éloigner pour découvrir les côtes, partagées entre golfes clairs et promontoires, et illuminées par des figuiers de barbarie en fleurs. On les retrouvera en fin d’après-midi, en train de déguster une énorme gelato au café, sur le port.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique