Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Floride : un cinquième parc à thèmes « majeur » pour Disney World

Disney va investir 17 milliards de dollars au cours des dix à vingt prochaines années pour développer la destination floridienne.

Walt Disney World Resort, qui accueille près de 40 millions de touristes par an, va continuer de grandir. En effet, l’organisme chargé de l’aménagement de la destination Disney en Floride vient d’approuver un accord de 15 ans avec le géant du divertissement. Une signature qui enterre définitivement la hache de guerre entre la firme et le « Sunshine State », après plusieurs épisodes juridiques notables.

Dans le cadre de cet accord, Disney investira jusqu’à 17 milliards de dollars au cours des dix à vingt prochaines années pour développer ses immenses complexes hôteliers et parcs à thème de la région d’Orlando. L’accord prévoit notamment la création d’un cinquième parc à thème « majeur » dans la région alors que son principal concurrent, Universal Orlando, ouvrira « Universal Epic Universe », son quatrième parc thématique, en 2025.

Disney et DeSantis, deux visions opposées

Le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis et Disney, employeur majeur de la région, étaient engagés dans un bras de fer juridique depuis 2022. Disney s’était attiré les foudres du très conservateur gouverneur en dénonçant son projet de loi visant à restreindre l’enseignement des sujets en lien avec l’orientation sexuelle dans les écoles primaires de Floride. Le gouverneur avait, en réaction, supprimé le statut spécial de Disney dans son Etat, mettant fin aux avantages dont le parc d’attractions bénéficiait depuis les années 1960.

Ce statut spécial accordait de nombreux avantages à Disney : facilités administratives, autogestion du site, emprunts avantageux, notamment. En 2023, sur décision de Ron DeSantis, l’Etat de Floride avait aussi repris la gestion des parcs à thème Disney assurée depuis des décennies par un organisme mis en place par le groupe. Un panel nommé par DeSantis avait ainsi été chargé de gérer le terrain accueillant le Walt Disney World Resort.

Le groupe est parvenu en mars à un accord avec l’Etat de Floride, mettant fin aux litiges qui les opposaient devant les tribunaux à l’échelle de la Floride. Figure de la droite dure américaine, Ron DeSantis, qui s’est retiré en janvier des primaires républicaines pour la présidentielle, s’est fait connaître en multipliant les mesures ultra-conservatrices sur l’éducation, l’immigration ou les questions LGBT+. Et en adoptant des positions totalement opposées à celles avancées par Disney.

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique