Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Face à la crise, Airbnb montre une certaine résilience

En attendant son introduction en Bourse, Airbnb a dévoilé ses récents résultats financiers, notamment sur la période estivale.

Alors qu’il s’apprête à entrer en Bourse, Airbnb vient de dévoiler un document d’une centaine de pages qui contient ses résultats financiers.

Que faut-il retenir ? Sur la période estivale, soit de juillet à septembre, la plateforme de location de logements entre particuliers a dégagé un bénéfice net de 219 millions de dollars. En 2019, son profit estival était légèrement supérieur (267 millions de dollars).

So local

La crise sanitaire et les restrictions de voyage ont eu un impact fort, souligne l’entreprise : « Au cours de la période de neuf mois se terminant le 30 septembre 2020, notre activité a été touchée de manière significative par la pandémie mondiale Covid-19 », ce qui a porté les ventes à 18 milliards de dollars (-39%), pour un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dollars (-32%).

Le groupe enregistre une érosion des ventes, qui reste toutefois nettement moins importante que d’autres acteurs du tourisme. Airbnb a limité la casse, semble-t-il, en profitant de l’essor des vacances et des escapades de proximité. La page d’accueil (en capture d’écran) témoigne de ce fort ancrage local, au sens large. Sur une recherche locale, l’internaute francilien voit s’afficher des hébergements jusqu’à Boulogne-sur-Mer, Dijon et Le Mont-Saint-Michel.

Mais, comme toute l’industrie, Airbnb souffre bien sûr. Après avoir levé 2 milliards de dollars sous forme d’emprunts, le groupe de San Francisco a annoncé en mai 2020 le licenciement d’environ 25% de ses 7 500 employés dans le monde. La Covid-19, soit la deuxième vague et les restrictions de voyage, continue d’avoir un impact négatif sur ses performances.

13 ans de croissance et de batailles

Jusque l’an dernier, le développement de la plateforme s’est poursuivi malgré la fronde de nombreuses villes comme Paris, des hôteliers et de riverains. « Nous avons connu une croissance rapide depuis notre création, rappelle le géant californien. En 2019, nous avons généré une valeur comptable brute de 38 milliards de dollars » (+29%), et « des recettes de 4,8 milliards de dollars » (+32%).

A l’échelle mondiale, 54 millions de personnes ont réservé 327 millions de nuitées et d’expériences sur Airbnb en 2019. Depuis la naissance de la plateforme, ses hôtes ont enregistré de 825 millions de visiteurs, et des recettes de plus de 110 milliards de dollars au total.

« Nous pensons que les frontières entre voyager et vivre quelque part deviennent floues, et que la pandémie a accéléré les opportunités de vivre n’importe où », estime le groupe. « Notre plateforme a montré sa capacité d’adaptation à ces nouvelles formes de voyages. » Reste à savoir ce qu’il adviendra à long terme des activités, dont elle fait moins la promotion qu’autrefois.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique