Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Exclusif : le Welcome City Lab ouvre un 2e site

L'incubateur dédié au tourisme pourra accueillir environ 20 start-up dans de nouveaux locaux, situés dans le 20e arrondissement à Paris. Les explications de son délégué général Laurent Queige.

 

Le Welcome City Lab 2 est en cours de gestation. "Nous devons terminer les travaux cet automne", explique Laurent Queige, délégué général de l’incubateur dédié au tourisme.

Des start-up ont déjà pris leurs quartiers, dans ce second grand site de l’incubateur, situé 80 rue des Haies, 75020. C’est notamment le cas de Parisianist.com. A terme, environ 20 entreprises, de 20 salariés ou plus chacune, pourront s’installer sur place. Chacune d’entre elles disposera de bureaux, fermés avec des clés individuelles. Il ne s’agit pas d’un open space.

De l’amorçage au décollage

La décision d’ouvrir cette nouvelle adresse a été prise pendant l’été, explique Laurent Queige.

Comment vont s’articuler les deux adresses de l’incubateur ? Le site historique, de la rue de Rennes, restera un incubateur d’amorçage, pour les entreprises qui démarrent globalement leur projet. Son cousin du 20e arrondissement est destiné à héberger les jeunes pousses qui veulent poursuivre l’aventure avec le Welcome City Lab, en l’occurrence la 1ère promotion (mai 2014-mai 2015). C’est un incubateur de décollage, avec des sociétés qui s’engagent alors sur une période de deux ans. "Au lieu de les disperser sur la dizaine d’incubateurs de Paris & Co, nous avons pris la décision de les regrouper rue des Haies". Ce qui permet de garder une certaine complicité entre des entrepreneurs voisins depuis plusieurs mois, avec quelques animations et autres activités communes.

Un futur incubateur XXL ?

Le Welcome City Lab aura donc deux sites, en attendant un éventuel regroupement. "A terme, il faudra sans doute que l’on quitte la rue de Rennes, tellement nous sommes sollicités. Il est possible que nous rassemblions alors les deux sites".

Le projet prend de l’ampleur, ce qui reflète l’entrepreneuriat français dans le voyage notamment. Laurent Queige se souvient qu’à son démarrage, les 1000 m2 des locaux de Saint Germain des Prés représentaient une ambitieuse initiative.

En attendant Mexico et Montréal

L’internationalisation du Welcome City Lab avance peu à peu, en parallèle. La ville de Mexico fut la première à manifester son intérêt, en signant un partenariat. Montréal a suivi.

Aucun des deux incubateurs n’ouvrira avant 2015, ajoute Laurent Queige. Il faut compter environ 18 mois pour mener à bien l’exportation du concept, soit à l’horizon 2016 au plus tôt.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique