Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Escales sur la Grande Bleue

Fleuron de la croisière d’été, la Méditerranée est exploitée tous azimuts par les compagnies. Les routes maritimes se croisent, s’entrecroisent, s’emmêlent pour tisser une toile serrée d’itinéraires, aussi ensoleillés que culturels.

Chaque année, un peu plus de 11 millions de vacanciers choisissent de découvrir la terre en voguant sur ses mers ! Particulièrement fréquentée en été – mais le printemps et l’automne conviennent aussi à la croisière -, la Méditerranée offre une multitude de routes, de thèmes et de sites, à la base des itinéraires établis par les croisiéristes. Reliant pays, régions, îles et même continents, la Mare Nostrum rejoint l’Atlantique par le détroit de Gibraltar et l’Europe centrale en formant la mer Adriatique, multipliant encore les possibilités de découverte.

Orientale ou occidentale, la croisière méditerranéenne prend toujours la forme d’un voyage culturel. A observer les escales qui se succèdent, on en devine le principal élément : les visites de sites archéologiques, de monuments historiques, de musées, de cités antiques forment l’essentiel du voyage. Bien sûr, cela n’empêche pas les voyagistes de miser également sur l’aspect ludique ou sportif, la remise en forme ou le farniente.

On peut tout faire sur un paquebot, dit-on dans le petit monde de la croisière ! Parcourir les villes où l’on accoste, flâner sur un quai ensoleillé, s’adonner au shopping, et même rester à bord pour profiter pleinement des installations. Car la croisière en guise de loisir est à la mode, même si débarquer chaque jour dans un nouveau paysage, une nouvelle ville, un nouveau pays, qui parle une langue différente donne à cette formule de voyage son caractère vraiment magique.

Et de la piscine au court de tennis, du Spa au green fee, du bar à tapas au casino, les navires offrent une gamme de plus en plus étendue d’activités et de plaisirs. Les enfants, plus nombreux chaque année, y trouvent largement leur compte dans les miniclubs animés qu’on aménage à leur intention. Le concept ressemble encore plus sûrement à celui d’un hôtel-club flottant.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique