Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Déconfinement, voyages : ce qui change à partir du 9 juin

Le 9 juin marque l’entrée dans la phase 3 du plan de déconfinement en France, une étape particulièrement importante pour les professionnels du tourisme et de l’événementiel.

[Article actualisé le 9 juin à 9h35 ] Mercredi, la France entre dans une nouvelle phase du plan de déconfinement. Le couvre-feu est repoussé à 23h, et les restaurants peuvent accueillir leurs clients en salle, avec une jauge réduite (et toujours pas plus de six par table). La reprise du service à l’intérieur des restaurants, après sept mois de fermeture, était au cœur de la deuxième étape mardi du « tour de France » d’Emmanuel Macron pour « accompagner la relance » après la crise du Covid-19, mardi, dans la Drôme. Si pour de nombreux professionnels, l’heure était aux préparatifs des questions essentielles demeurent, avec en premier lieu la fin programmée des aides de l’Etat alors qu’ils manquent de visibilité, en particulier sur le retour des touristes étrangers.

A compter du 9 juin, les professionnels de certains établissements (restaurants, bars, salles de sports) doivent par ailleurs mettre en place un cahier de rappel. Une alternative numérique est proposée, nommée TousAntiCovid Signal. « À partir de cette date, les protocoles sanitaires rendent obligatoires l’utilisation des cahiers de rappel, déjà mis en place à l’automne 2020, pour les restaurants et les bars en intérieur ainsi que pour les salles de sports. Il s’agit de pouvoir prévenir et être prévenu(e) en cas d’exposition à risque au Covid-19″, explique Bercy sur son site. « TousAntiCovid Signal fonctionnera depuis l’application TousAntiCovid en scannant un QR Code situé à l’entrée du lieu, est-il expliqué. Il sera généralisé dans les établissements présentant un risque potentiel de contamination au Covid-19 où le port du masque n’est pas possible en permanence. »

Les salles de sport, les piscines couvertes rouvrent aussi le 9 juin. En entreprise, le télétravail peut désormais être assoupli.

Cette nouvelle étape marque aussi le retour très attendu de poids lourds du tourisme : les parcs d’attractions. Le Parc Astérix, le Futuroscope, le Puy du Fou et bientôt Disneyland Paris (le 17 juin) lancent leur saison, après être restés de longs mois à l’arrêt, mais pas inactifs : ils annoncent de nombreuses nouveautés.

Pour l’événementiel, lui aussi durement impacté par la crise sanitaire, le 9 juin est une date clef : il est désormais possible d’accueillir jusqu’à 5000 personnes dans les lieux de culture et les établissements sportifs. Avec un jour d’avance sur la levée de restrictions, 5000 spectateurs ont pu, pour la première fois depuis des mois, assister au match amical France-Bulgarie, au Stade de France mardi soir.

Les salons et les foires d’exposition peuvent également rouvrir, avec une jauge de 5000 personnes maximum là encore (jauge qui doit être levée le 30 juin). « C’est tout un écosystème qui va pouvoir reprendre vie », se félicite Pablo Nakhlé Cerruti, le Directeur général de Viparis. Dès le 9 juin, le Palais des Congrès de Paris accueille en effet la Société de réanimation de langue française (SRLF). Du 16 au 19 juin, Paris Expo Porte de Versailles recevra la 5e édition de VivaTech, qui se tiendra à la fois en physique et en digital afin de permettre au plus grand nombre d’en profiter dans le contexte de jauge limitée. « Durant la période allant de septembre à décembre 2021, 90% des organisateurs des salons et des congrès programmés ont confirmé leur tenue », souligne Pablo Nakhlé Cerruti.

Pass sanitaire et réouverture progressive des frontières

Une reprise de l’événementiel conditionnée à l’utilisation du pass sanitaire, lancé officiellement le 9 juin. « A partir de ce mercredi, le passe sanitaire sur le territoire français sera effectif, confirmait Bercy mardi matin dans un communiqué. Le pass sanitaire « concerne des lieux et événements pouvant accueillir plus de 1000 personnes. [Il] permettra d’accueillir du public jusqu’à 5000 personnes dans des conditions sanitaires permettant de limiter les risques de transmission du virus et de s’engager sur une ouverture des activités sur la durée. » Le pass sanitaire ne sera demandé ni dans les restaurants, ni dans les parcs de loisirs.

> A lire aussi : Tourisme : à quoi servira (ou pas) le pass sanitaire ?

Disponible sous forme papier, ou en version digitale via l’application TousAntiCovid Carnet, le pass sanitaire doit aussi faciliter la reprise des voyages des Français vers l’international, et le retour des touristes étrangers. Car à partir de demain, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers vont être rouverts, avec des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays tiers et de la vaccination des voyageurs. Dans cette optique, le gouvernement a publié vendredi la carte des pays classés en vert, orange ou rouge, mode d’emploi pour les voyages vers et depuis l’étranger.

> A lire aussi : Voyages vers et depuis l’étranger : la carte des pays classés en vert, orange et rouge dévoilée

Selon la classification sanitaire définie au 2 juin 2021, les pays classés « vert » sont les pays où il n’y a « pas de circulation active du virus, pas de variants préoccupants recensés », indique le gouvernement. Une liste constituée par l’espace européen, l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande, Singapour.

Les pays en « orange » sont ceux où existe une « circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants ». Ils sont constitués de « tous les pays, hors pays définis tels que « verts » et « rouges ».

Les pays en « rouge », enfin, sont ceux qui sont confrontés à une « circulation active du virus, (et à la) présence de variants préoccupants ». Sont ainsi classés en rouge l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bahreïn, le Bangladesh, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Costa Rica, l’Inde, le Népal, le Pakistan, le Sri Lanka, le Suriname, la Turquie, l’Uruguay. Des pays où il est « fortement déconseillé de voyager », souligne le gouvernement.

> A lire aussi : Voyages : la liste des motifs impérieux pour les pays classés « orange » et « rouge »

Attention, pour les voyageurs souhaitant se rendre à l’étranger, il est toujours nécessaire de s’informer au préalable sur les éventuelles restrictions appliquées par les pays de destination. Par ailleurs, la classification des pays est susceptible d’être adaptée selon les évolutions de leur situation épidémique. Des discussions sont ouvertes avec certains pays pour faire évoluer leur statut.

Prochaine et dernière étape du déconfinement, si l’évolution de la situation sanitaire le permet : le 30 juin. Il n’y aura alors plus de couvre-feu et ce sera la fin des limites de jauge dans les lieux recevant du public. Destiné à faciliter les voyages en Europe, le certificat sanitaire européen doit quant à lui être lancé le 1er juillet, même si certains pays ont déjà pris les devants. Le pass sanitaire français devrait de son côté être connecté à la plateforme européenne autour du 21 juin. Le pass sanitaire est déjà requis (à partir de 11 ans) pour les voyages depuis et vers la Corse et l’Outre-mer.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique